Magazine Culture

La musique des morts

Publié le 27 août 2009 par Pralinerie @Pralinerie
La musique des morts
Voici un récit à trois mouvements d'Arnaud Delalande. Premier temps, les XIX et XVIIIe siècles. Histoire d'un cadavre déterré qui voyage beaucoup et d'un luthier perfectionniste. Deuxième temps, 1944, dans une cellule de Terezin, un SS tente de faire parler un juif. Troisième temps, 2001. Frederic, fils du prodige Igor Vissevitch, le chef d'orchestre et violonniste d'exception, cherche à acquérir un instrument pour son père. Les trois temps se mêlent au fil de la narration dans trois mouvements et progressent de conserve. Au coeur du roman, un violon, le cygne, donne son unité aux différentes affaires qui n'en sont en réalité qu'une seule. Roman sur la musique (passages historiques ou techniques) et polar (meurtres, vol, code secret), ce livre est un divertissement. Certaines ficelles sont un peu grosses, le jeu entre les différents personnages ne laisse pas beaucoup de place à la surprise mais ce n'est pas non plus fastidieux.
A découvrir certainement plus pour l'atmosphère musicale que pour l'enigme en elle même.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pralinerie 1161 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine