Magazine Culture

Tamis inversé

Publié le 29 août 2009 par Dominique_lin
Le monde des lettres est un parcours d’obstacles.
Écrire d’abord avec sa propre ironie, voire ses sarcasmes sur cette prétention à produire un texte original, alors que tout a été dit, écrit, et qui possède des qualités poétiques et littéraires pouvant rivaliser avec les meilleurs. Heureusement l’artisan écrivain que je suis est un lecteur forcené qui peut vérifier que dans le lot de ses découvertes les perles sont rares. C’est donc un encouragement à poursuivre.

Etre édité ensuite. Les tapuscrits renvoyés (désormais mis au pilon si vous n’envoyez pas les timbres de retour) et les lettres des maisons d’édition manifestant leur intérêt pour votre œuvre qui ne s’inscrit pas malheureusement dans la politique éditoriale, sont autant de pavés jetés dans votre mare pour éclabousser votre ego.
Trouver une audience enfin. Les services presse adressés aux revues, aux périodiques, aux radios et télévisions restent sans réponse. Normal puisque la « pipeulisation* » (horrible mot qui ne signifie pas transformer en Peul, tribu africaine d’hommes et de femmes d’une grande beauté qui ne méritent pas qu’on les traite aussi mal !!!) mais phénomène de société qui n’accorde de prix qu’à celles et ceux qui passent sur toutes les radios et chaînes TV, qui connaissent donc la notoriété. Pourquoi donc parler de Maurice Lévêque alors qu’on n’a pas eu le temps de lire ce livre qui gît dans une pile parmi d’autres anonymes ? Mais quoi ! Guy Bedos vient de publier un roman. Vite ! Vite ! Il faut tout de suite l’inviter au « Fou du roi » , quel symbole !
Je garde à l’esprit Patrick Modiano, dont j’aime l’écriture, tenter péniblement de parler de son dernier roman à la télévision. Timide, maladroit, bafouilleur, hésitant parce qu’il cherche le mot juste, il ne « PASSE » pas à la télévision. C’est bien cela : Il ne passe pas bien. La télévision est un tamis inversé. Ses mailles laissent passer les plus grossiers et interdisent les plus fins.

À bientôt.

Maurice Lévêque

TAMIS INVERSÉ TAMIS INVERSÉ

*La pipeulisation : attention à ne pas confondre.
Une tribu aux apparences primaires est dotée d'une richesse d'âme et de culture.
L'autre est en voie de paupérisation extrême, non pas en euros ou en dolars,
mais en capacité à transettre toute forme d'intelligence… (Dominique)     


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Dominique_lin 3842 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine