Magazine Culture

Tante (Ô mot maudit)

Publié le 30 août 2009 par Philippe Di Folco
Emile Littré (1801-1881) est un vrai comique involontaire. Témoin cet article trouvé dans l'extraordinaire recueil La Pathologie verbale, ou lésions de certains mots dans le cours de l'usage :

TANTE
Tante, avec sont t mis en tête du mot, est un cas de monstruosité linguistique. La forme ancienne est ante, dont la légitimité ne peut être sujette à aucun doute; car ante représente exactement le latin amita, avec l’accent sur a. Mais tandis que la pathologie dans les mots ne les atteint que postérieurement et après une existence plus ou moins longue, ici l’altération remonte fort haut. On n’a que des conjectures (qu’on peut voir dans mon dictionnaire) sur l’introduction de ce t parasite, qui déforme le mot. Ce fut un malin destin qui donna le triomphe au déformé sur le bien conformé; car c’est toujours un mal quand les étymologies se troublent et que des excroissances défigurent les linéaments réguliers d’un mot bien dérivé.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Philippe Di Folco 18 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine