Magazine Culture

Loin des bras de Metin Arditi

Par Mango
Loin des bras de Metin ArditiLoin des bras de Metin Arditi
Loin des bras de Metin ArditiLoin des bras de Metin ArditiA la fin de l’année 1959, dans un pensionnat suisse très renommé pour fils de riches familles,un drame se joue à la suite du décès du directeur. La faillite menace l’établissement, désormais aux mains de Mme Alderson, la femme du propriétaire et de sa sœur jumelle qui tient l’économat. Des désistements ont lieu à la rentrée de septembre et un repreneur américain veut racheter l’Institut. Les professeurs sont inquiets et craignent de n’être pas repris. Chacun d’ eux traîne un lourd secret qui le fragilise et l’enferme dans la solitude ! Aucun ne se livre. Tous doivent faire bonne figure. Il en est de même d’ailleurs pour les élèves qui ne voient que très peu leurs parents. «Loin des bras» est un livre sur la solitude dans les grands pensionnats d’après guerre, dans ces grandes institutions où il est de bon ton de cacher son homosexualité, ses opinions politiques ou religieuse extrémistes, ses deuils impossibles à faire, ses vices comme celui du jeu, son sentiment d’avoir été abandonné.

A l’occasion de ce probable changement de propriétaire cependant, les langues se délient et des attirances se créent. De nouveaux drames naissent aussi, plus ou moins feutrés jusqu’aux derniers très surprenants. La fin du récit est particulièrement réussie, je trouve.
J’ai beaucoup aimé le personnage de Vera, la mère en deuil de son fils qui reporte sa tendresse sur un de ses élèves adolescents et surtout Gülgül, un ancien mignon turc du sultan devenu professeur de sport et de danse, toujours joyeux et optimiste, qui dynamise un peu ce petit monde angoissé et solitaire.

Les chapitres sont courts et on n’a pas le temps de s’ennuyer à la lecture de ces 426 pages. L’auteur est très doué pour intéresser constamment son lecteur. J’ai beaucoup aimé ce livre que j’ai eu la chance de gagner au jeu de la Pal d’ Esmeraldae que je remercie à nouveau !

Ce livre est mon premier petit coup de cœur de la rentrée.

Loin des bras de Metin Arditi (Actes Sud, 2009, 426 pages)

L'auteur, né à Ankara, vit à Genève.Ingénieur en génie atomique, il a enseigné à l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne. Il a écrit plusieurs romans dont "La fille des Louganis" en 2007


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mango 1361 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines