Magazine Société

Les droits de l’homme en 1939

Publié le 23 août 2009 par Chrislex

On ne parlait pas encore des droits de l'homme en 1939 et il faut attendre la fin de la Deuxième Guerre Mondiale pour que le concept se concrétise avec la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme dont on vient de célébrer le soixantième anniversaire l'année dernière.

La responsabilité du conflit est unanimement attribuée à la signature le 23 août 1939 du pacte entre l'Allemagne et à la Russie, ces deux pays européens où règnaient respectivement la dictature de Hitler et celle de Staline. Le pacte prévoyait la reprise des ventes d'armes par l'Allemagne à la Russie et en échange la reprise de livraisons de matières premières par la Russie à l'Allemagne. Mais des protocoles secrets convenaient du partage de la Pologne entre les deux parties et le droit pour la Russie d'occuper les pays baltes. Hitler voulait avoir les mains libres pour faire la guerre à l'Ouest et Staline voulait gagner du temps pour préparer l'armée rouge à son prévisible conflit avec l'Allemagne.

Il est évident que ces dispositions étaient totalement contraires aux droits de l'homme et qu'elles n'auraient pu être prises dans des pays qui en eussent été respectueux majoritairement ; quant à une minorité qui devait tout de même exister, même minime, elle ne pouvait s'exprimer et était réduite au silence. De nos jours, il existe encore de tels pays, d'où l'importance et le devoir de promouvoir les droits de l'homme dans le monde, le meilleur moyen étant, pour la France entre autres, d'en donner l'exemple par un comportement exemplaire et sans ambigüité.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Chrislex 9 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog