Magazine Cinéma

Des Pissenlits Par La Racine

Publié le 01 septembre 2009 par Olivier Walmacq

deadmeat

genre: horreur (interdit aux - 12 ans)
année: 2004
durée: 1h20

l'histoire: Sur une roure isolée d'Irlande, Martin et Helena renversent un promeneur. Tout indique qu'il est mort, mais soudain, l'homme revient à la vie et se transforme en zombie.

la critique de Eelsoliver:

Voilà un film de zombies irlandais ! Et oui, voilà qui est original. Visiblement, le réalisateur, Connor McMahon, semble très influencé par Braindead, le second film de Peter Jackson.
Une référence excellente, avec probablement le même budget puisque nous sommes devant une série B horrifique fauchée. Preuve en est avec ces protagonistes qui luttent contre des morts-vivants à coup de pelle !

Vous l'avez donc compris, Dead Meat est un film d'horreur sympathique, gore et fendard. On passe donc un bon moment. En même temps, rien de très surprenant au final.
Comme d'habitude, dans ce genre de production, le scénario est aux abonnés absents. Un couple, Martin et Helena, renversent involontairement un homme.
Sans que l'on sache trop pourquoi, ce dernier se réveille et se transforme en zombie.

C'est alors le début d'un vilain cauchemar... On se croirait presque dans une parodie des Inconnus. Mais au moins, Dead Meat a le mérite de ne jamais se prendre au sérieux.
Les amateurs de films de zombies devraient en avoir pour leur argent. Surtout que le film n'est pas avare en matière d'action et de scènes sanglantes à base de sauce tomate.
Pour les autres, prière de passer votre chemin. En effet, Dead Meat ne renouvelle pas le genre. Mais le film de Connor McMahon est sans prétention.
Sympa mais vite oublié.

Note: 11.5/20


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines