Magazine Cinéma

Blanche - neige et les sept nains

Par Grocher

  David Hand dans Blanche-Neige et les sept nains (Photo Christophe L)

Tous les contes commencent par : "il était une fois" et celui-ci relate l'histoire extraordinaire d'une jeune et jolie princesse vivant au palais auprès de sa belle-mère la Reine. Celle-ci ne pardonne pas à la jeune fille que son miroir magique lui confirme sans cesse qu'elle est très belle mais que la plus jolie du royaume est Blanche-Neige. La jalousie de la Reine ne cesse de grandir, elle rumine dans son coin un macabre projet afin d'éliminer sa rivale : un garde est chargé de l'emmener dans la forêt pour la tuer mais ce dernier bien que dévoué envers sa souveraine se trouve désarmé face à la gentillesse et à la beauté de la supposée victime et il renonce à cette exécution, laissant Blanche-Neige seule dans les bois.  C'est alors que dans cette nature un peu hostile, la jeune princesse entre par hasard dans une chaumière occupée par sept nains aux personnalités bien différentes.  Le lieu est désert car les petits personnages sont partis effectuer leur labeur. Au retour de leur "boulot" ils trouvent la belle endormie et leur surprise est grande. C'est à partir de ce moment que va se jouer le fabuleux destin de... Blanche-Neige.

Blanche-Neige et les sept nains

Une adorable petite princesse toute naïve et inconsciente du mal, face à une femme éperdue de jalousie, il n'en fallait pas tant pour qu'un drame se produise de la façon la plus inattendue qui soit. Et pourtant notre Blanche-Neige avait trouvé un asile de choix en entrant dans le désordre de cette chaumière perdue au milieu de la forêt et habitée par sept nain plus doués et courageux pour leur travail  que pour les tâches ménagères. Mais la Reine sait tout, voit tout et son miroir ne cesse de la tourmenter: Blanche-Neige est la plus belle! Blanche-Neige est encore et toujours la plus belle ! De son côté, après l'effet de surprise, la jeune fille est "adoptée" par les nains et ne songe plus trop à retourner au palais. Elle vit heureuse, entourée aussi d'adorables petits animaux. Ainsi elle se consacre à la mise en ordre des lieux et aux repas de ses fidèles compagnons dans la joie et la bonne humeur. Ses pensées s'évadent parfois vers un éventuel prince charmant qui viendra peut être lui réclamer sa main. Tout va pour le mieux jusqu'au jour fatal où, profitant de l'absence des propriétaires des lieux, la Reine métamorphosée en sorcière va se présenter à Blanche-Neige et lui offrir la plus rutilante des pommes. La jeune fille, ne se méfiant pas de cette pauvre vieille dame difforme et vêtue de haillons, va croquer ce fruit avant de s'écrouler et tomber dans un profond sommeil. Les nains pleurent leur petite compagne et la veillent jour et nuit tandis que les animaux de la forêt sont pétrifiés par le drame qui vient de se dérouler. Seul un miracle pourrait faire que la belle se réveille. Un fils de Roi passa par là, s'arrêta et entra dans la chaumière...

 David Hand dans Blanche-Neige et les sept nains (Photo Christophe L)

Une bonne partie de la planète a entendu parler de Blanche-Neige et d'autres contes de Jacob et Wilhelm Carl Grimm  en grande partie grâce au formidable magicien que fut le producteur Walt Disney , confiant en 1937 la réalisation de son premier long métrage d'animation à David Hand dont la carrière était déjà bien étoffée. Le succès de ce dessin animé fut immédiat aux États-Unis puisqu'en quelques semaines vingt millions de spectateurs acclamèrent cette oeuvre qui représentait une révolution dans le monde du cinéma. Walt Disney devenait ainsi une vraie légende, lui qui commença sa carrière en 1921. Lorsque l'on pense à toutes les histoires qui ravissent toujours nos petites têtes blondes, on ne peut que constater que la vengeance, la cruauté font partie de ce monde merveilleux des contes de fées. Les monstres étaient jadis des sorcières, des ogres qui se heurtaient à des personnages candides et qui, heureusement, se tiraient d'affaire par hasard ou par malice. De ce fait la morale était toujours sauve au prix d'aventures toutes plus périlleuses les unes que les autres. Ici on trouve en plus la grâce, la délicatesse, et l'on fait bien sûr la connaissance de sept nains représentant chacun un trait de caractère, un tempérament. L'on découvre également le petit monde enchanteur des animaux de la forêt. Les expressions de tous les acteurs de ce conte sont aussi magiques que l'histoire qui fait allègrement passer le public du sourire à l'émotion. En plus du merveilleux graphisme et de l'originalité des personnages, il y a ces chansons gravées dans toutes les mémoires, sans les citer toutes, rappelons-nous : "Un jour mon prince viendra", "Sifflez en travaillant" ou "Heigh-ho !". A ce propos, beaucoup de personnes se sont demandées qui doublait Blanche-Neige dans la version française. Il y eut en fait trois doublages, avec en 1938 Lucie Dugard, en 1962  Lucie Dolène et enfin en 2001 Valérie Siclay pour les dialogues et Rachel Pignot pour le chant. Pas moins de quatre compositeurs se sont mis au chevet de cette oeuvre incontournable.

 David Hand dans Blanche-Neige et les sept nains (Photo Christophe L)

 Qu'il est bon de rajeunir en visionnant un dessin animé de... 1937. Ce film n'a pas d'âge, il fait partie de l'univers des cinéphiles jeunes et moins jeunes qui tombent à coup sûr sous le charme des personnages et de l'histoire. Avant de conclure cet article, j'ai remarqué que chacun sait qu'il y a sept nains mais beaucoup d'entre nous en oublient au moins un lorsqu'il s'agit de les énumérer. Je vais donc vous les citer : Grincheux, Simplet, Prof, Atchoum, Dormeur,Timide et Joyeux. Encore un grand merci à Walt Disney pour l'ensemble de son oeuvre et à David Hand pour cet inoubliable trésor à transmettre de génération en génération.

Ce film a obtenu l'Osxar1939 pour Walt Disney


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Grocher 39 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines