Magazine Cinéma

La premiere etoile

Par Grocher

Mars Distribution

Tout pourrait aller pour le mieux pour ce couple de Créteil, Suzy et Jean-Gabriel. Lui est d'origine antillaise et ils sont entourés de Yann, Ludovic et Manon, leurs trois charmants enfants aussi typés que leur père. Le problème, car il y a un énorme problème, c'est que Jean-Gabriel n'est pas du genre très réactif au travail. Pendant que Suzy, seule, subvient aux besoins de la famille, le père, RMiste notoire, a pour occupation favorite la fréquentation des potes du PMU et bien entendu les paris sur les courses de chevaux, sa passion et son gouffre financier. Devant une telle situation les scènes entre les deux époux se font de plus en plus fréquentes alors que les enfants rêvent de vivre le même standing que leurs copains et copines d'école. Harcelé de toutes parts, Jean-Gabriel va alors prendre la décision plus qu'hasardeuse d'emmener sa famille aux sports d'hiver. Suzy, alors à bout, décide de ne pas partir, laissant le père de famille assumer seul sa décision. Celui-ci a alors l'idée de faire appel à sa mère, Bonne Maman, pour les  accompagner dans un chalet de location aux Gets. Ainsi, selon Jean-Gabriel, la brave femme pourra assumer l'intendance. Toutefois si Bonne Maman finit par accepter la proposition du séjour à la montagne, c'est comme vacancière et non comme femme à tout faire qu'elle entreprend ce voyage. Le séjour va être animé, les aventures bonnes et mauvaises vont se succéder à tel point que ces vacances aux sports d'hiver resteront gravées à jamais dans la mémoire des participants...

Jimmy Woha-Woha et Astrid Berges-Frisbey. Mars Distribution

 Qu'il est gentil ce Jean-Gabriel mais qu'il est crispant aussi! L'homme vit sur son nuage, loin des réalités de la vie, inconscient du mal qu'il provoque au sein de son foyer et du désespoir qu'il suscite chez sa mère. Le travail lui fait peur, seul le métier de journaliste semble éveiller en lui une passion. Par contre les copains l'apprécient et surtout le patron du PMU de cette cité de Créteil où beaucoup de jeunes ne connaissent que leur quartier. C'est pourquoi, lorsque Jean-Gabriel annonce qu'il part aux sports d'hiver avec sa famille, il provoque l'hilarité générale et l'étonnement de tous: des noirs aux sports d'hiver! Par contre Suzy qui trime toute la journée et gagne une partie de l'argent que son époux dépense au PMU n'a franchement pas envie de plaisanter et laisse la responsabilité de la périlleuse expédition à son mari tout en se reposant sur son fils aîné, Yann, plus mature que son père. Suzy ne partant donc pas, Bonne Maman sera bien du voyage mais avec la ferme intention de profiter de l'air pur plutôt que d'assumer les tâches ménagères. La petite troupe va ainsi faire un voyage épique à bord d'une voiture bricolée avec amour par un copain de Jean-Gabriel. L'arrivée de nos cinq héros dans la station de sports d'hiver ne va pas passer inaperçue. Elle ne passe surtout pas inaperçue pour madame Morgeot, la propriétaire du chalet, dont son brave homme de mari découvre après de nombreuses années de mariage que sa femme a des relents racistes. Malgré tout notre famille de vacanciers va pouvoir profiter de toutes les joies de la neige. Jean-Gabriel, toujours aussi farfelu et inconscient va s'attirer les foudres de "Bonne Maman" et de Yann son fils aîné qui, lui, aura le bonheur de vivre son premier amour de vacances avec la charmante Juliette demeurant dans les beaux quartiers de Paris. Les évènements inoubliables vont se poursuivre avec Manon qui en public à la suite d'un phénoménal laïus sur les problèmes de la famille va faire un tabac avec une super interprétation de "Que la montagne est belle". Néanmoins, le fait principal restera la première expérience de toute la famille pour les sports de neige et là, la téméraire "Bonne Maman" se distinguera par ses gamelles en tous genres et par sa bonne humeur alors que l'honneur de tous  passera par Ludovic qui  tentera d'obtenir sa première étoile. C'est en fait cette pauvre voiture prêtée à Jean-Gabriel qui sera le vrai souffre douleur de cette mémorable épopée.

Lucien Jean-Baptiste. Mars Distribution

Comme je l'ai souvent écrit, je montre toujours dans mes articles une certaine bienveillance pour un premier film par respect pour le réalisateur qui se lance dans une difficile aventure. Concernant ce film, je n'ai vraiment pas à faire preuve d'indulgence tant Lucien Jean Baptiste nous dévoile un réel talent. Ici il nous décrit les péripéties de cette famille antillaise découvrant les cimes enneigées avec un humour simple mais efficace. Déjà le point de départ de cette aventure avec ce mari inconséquent et immature face aux réalités de la vie  mettant inconciemment en danger sa vie de couple et l'avenir de ses enfants est fort bien maîtrisé. Sa décision brutale et suicidaire d'embringuer toute la famille dans des vacances coûteuses va nous emmener vers une cascade d'évènements heureux et de catastrophes tragi-comiques tout en mettant le doigt sur l'attitude d'une société parfois "dérangée" de voir des gens de couleur se trouver là. Les insinuations, les insultes de certains habitants ou estivants vont bon train. Même entre antillais ou jeunes de cités le réalisateur nous décrit des préjugés bien établis comme: ce loisir n'est pas pour nous, les gens de notre condition n'ont pas à le pratiquer. Une discussion dans un salon de coiffure entre antillaises à laquelle participe Bonne Maman venue annoncer son départ pour la neige est très révélatrice. Alors bien sûr les gags sont prévisibles, sauf que ces antillais inconscients du danger suffisent à nous les rendre souvent irrésistibles. Firmine Richard qui interprète Bonne Maman  est divine de drôlerie et nous offre tout au long du film sa bonne humeur communicative. Lucien-Jean Baptiste, le réalisateur, interprète le rôle de cet "adolescent" qui a dépassé la trentaine avec un talent énorme. Il reste dans son jeu et dans ses réparties d'un naturel aussi désarmant que son personnage. Anne Consigny dans le rôle de sa pauvre épouse tourmentée à juste titre est tout à fait convaincante.  Nous retrouvons avec plaisir Bernadette Lafont et Michel Jonasz nos deux propriétaires du chalet, monsieur et madame Morgeot, couple bien tranquille qui va se trouver un instant décontenancé par l'arrivée de ces clients auxquels ils ne attendaient pas. Il ne faudrait pas oublier les enfants brillamment interprétés par Ludovic François dans le rôle de Ludovic venu gagner son étoile, Loreyna Colombo interprétant la petite soeur Marion, sacrément chipie lors du concours de chant. Jimmy Woha Woha est très émouvant dans son interprétation de frère aîné qui est un peu "l'homme de la maison", tandis que Juliette sa petite amie nous révèle Astrid Berges-Frisbey, une jeune actrice très touchante dans ce rôle.

Lucien Jean-Baptiste et Anne Consigny. Mars Distribution

Je veux donc vous  encourager à partir pendant quatre-vingt-dix minutes à la montagne avec ces vrais bronzés aussi attachants qu'hilarants. Certes vous n'apprendrez pas avec eux les techniques du ski, de la luge ou du tire-fesses mais malgré cela, ils vous obligeront à rire intelligemment de leurs périphéries, de leurs répliques et de leurs attitudes. C'est pour cela que ce n'est pas une mais trois étoiles que je vais attribuer à ce film bougrement attachant.

Ce film a remporté le Grand Prix du Jury et le Prix du Public au Festival International de Comédie l'Alpe d'Huez 2009.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Grocher 39 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines