Magazine Cinéma

Dracula

Publié le 07 septembre 2009 par Olivier Walmacq

dracula

Genre : Horreur/fantastique

Année : 1992

Durée : 2h10

Réalisation : Francis Ford Coppola

L'histoire : De retour de croisades, le Comte Vlad Dracul apprend que sa bien-aimée qui le croyait mort s'est suicidée. Fou de douleur il se détourne totalement de Dieu pour se consacrer à Satan en devenant l'un de ses serviteurs : un vampire. Quatre siècles plus tard voulant acquérir l'Abbaye de Carfax, il fait venir un clerc de notaire londonnien mais lorsqu'il découvre le portrait de la fiancée de ce jeune homme, il est stupéfait de voir une véritable réincarnation de sa femme défunte. Il décide alors de quitter sa Transylvanie pour rejoindre Londres en bateau où il se fera débarqué dans des caisses remplies de sa terre natale laissant ainsi dans sa demeure le jeune homme emprisonné aux mains de ses disciples.

43323509_p

La critique d'Ideyvonne : 3 syllables - 3 voyelles et 4 consonnes. Tiens un nouveau jeu télévisé me direz-vous? Eh bien non! C'est pourtant le lien surprenant trouvé entre deux légendes : Dracula et Coppola. L'un est un mythe incontournable des Arts (littéraires, théâtraux, cinématographiques ou encore picturaux), le second est déjà un grand nom du cinéma.
Mais avant de parler du film, voici un vrai conseil d'amie pour les "puristes" du roman de Bram Stoker : OUBLIEZ entièrement le bouquin et CONCENTREZ-VOUS uniquement sur le film. Si, si, ça vaut le coup! Puisque je vous le dis!

43323197_p

Le Dracula de Coppola, ah là, on se rend mieux compte de la similitude en le prononçant (voir plus haut voyelles et consonnes) est de loin une des plus belles adaptations de ce mythe vampirien.
Ici, tout est grandiose, rien n'échappe à Coppola et tout y est instrumenté avec la précision d'un chirurgien (ou d'un chef d'orchestre selon vos jobs respectifs...)
Que ce soit l'atmosphère gothique des décors, la photographie du talentueux Michel Belhaus, le casting de qualité (Gary Oldman, Anthony Hopkins, Winona Ryder) ou bien encore les effets sonores et visuels. Même la grande densité narrative n'arrive pas à casser le rythme des 2h10 de pellicule, c'est vous dire! Et pour du rythme, y'a du rythme, croyez-moi...

43316427_p

(NO COMMENT...)

Oui, vous l'aurez vite compris, j'adore ce film car c'est littéralement un condensé de tous les styles qui existent dans le cinéma.
Je n'en dévoilerai pas plus puisque mon but est de vous faire ressortir votre dvd, d'aller l'acheter, de l'emprunter à qui vous voulez... (j'ai pas dit de ne plus le rendre ou de le voler, hein pas de blagues!) Mais quoi qu'il en soit, faites-moi plaisir et regardez-le au moins une fois dans votre vie!

43316929_p

(et regardez-le à l'endroit... pas comme lui !)

Ma note? Assurément un 20/20


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines