Magazine Culture

Livres piratés : Hachette France pas inquiet pour Twilight

Publié le 07 septembre 2009 par Actualitté
Nous le savons - de Marseille aux huiles essentielles - Stephenie Meyer est l'égérie des ventes de Hachette, partout dans le monde. Après la publication des chiffres du premier semestre du groupe, on constate que la saga de Twilight continue de tirer l'éditeur vers les sommets du sublime.
Livres piratés : Hachette France pas inquiet pour Twilight
En février dernier, on annonçait 42 millions d'exemplaires vendus dans le monde et plus de 1,5 million en France, contre 4 millions aujourd'hui dans l'Hexagone, affirme Cécile Térouanne, directrice éditoriale Hachette jeunesse. Colossal.
Oui, mais...
Souvenez-vous, voilà une petite semaine, nous vous annoncions le top 10 des ebooks les plus téléchargés : le Kamasutra était numéro 1 et l'intégralité de la saga Twilight, n°7.
Du pro rata, au ratafia
Au minimum, comme le soulignait Freakbits, les téléchargements s'étaient effectués à 100.000 reprise. Pour elle l'analyse est donc la suivante : « Si 100.000 fichiers de la quadrilogie Twilight ont été illégalement téléchargés aux États-Unis, ça doit vouloir dire 10.000 par volume en France. C'est un peu inévitable. On divise par dix et ça se vérifie assez souvent », comme elle l'explique à France 2.
Donc, en fourchette haute, ce pourrait être 25.000 téléchargements illégaux effectués, en suivant sa méthode. Pour le moment, Mme Térouanne reste zen : « Dix mille sur 4 millions, on ne se sent pas menacé ». Comme dirait l'autre, cependant, un peu trop, c'est juste assez pour moi. Mais n'est pas Cocteau qui veut.
Un pour tous, tous... sur internet !
Ainsi, une valeur de 1 piraté pour 400, toutes proportions gardées, cela n'effraie pas encore Hachette. Pourtant, l'éditeur, outre-Atlantique, a signé en juin dernier un accord avec la société Attributor qui lui permet de fliquer le web, et de s'assurer que ses livres ne sont pas jetés en pâtures aux vils pirates qui, sur leur navire, arpentent les mers internautiques en quête de gratuité.
Alors effectuons un petit jeu : admettons que 45 millions d'exemplaires ont été vendus de par le monde, et que les téléchargements illégaux soient placés au plus haut niveau de Freakbits, soit à 250.000 reprises. On établirait le piratage à 1 pour 180, si les comptes sont à peu près bons. La différence est que l'on passe du simple à plus du double, dans l'absolu.
France, reine du téléchargement - ou en bonne position mondiale
Et si l'on revenait alors à la valeur basse, en estimant que Twilight n'est pas, dans le top 10 de Freakbits, le plus téléchargé ? On passerait alors à 1 ouvrage piraté pour 450 vendus.
En somme, la version française serait potentiellement plus piratée qu'elle ne l'est de par le monde (de fait, si ce n'est pas plus, ce serait autant)... Et comme on parle du réseau BitTorrent, on parle bien d'échanges effectués à travers le monde.
Étranges, les chiffres... on a toujours l'impression qu'ils disent ce que l'on veut... Heureusement, que les ebooks de Hachette disposent de DRM pour empêcher le piratage d'aileurs.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Actualitté 3262 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine