Magazine High tech

Windows 7, Office 2010, Azure... programme chargé pour Microsoft en 2010

Publié le 07 septembre 2009 par Livestudio
C'était jour de rentrée ce 7 septembre pour Microsoft France qui avait réuni la presse dans ses nouveaux locaux d'Issy-les-Moulineaux (92). L'occasion pour l'éditeur de passer en revue la "roadmap" chargée de son année fiscale 2010 (débutée en juillet). Mais aussi, pour son PDG, de se féliciter du succčs de la filiale française, qui revendique une croissance ŕ deux chiffres (au niveau mondial le CA a reculé de 3% en 2009)...sans plus de précisions.
Cette réussite, Eric Boustouller l'attribue notamment aux ventes de Windows Vista (10 millions de postes de travail seraient équipés de l'OS en France) et d'Office 2007, sa suite bureautique. Ces deux applications ne seraient toutefois pas les seules ŕ avoir tiré le chiffre d'affaires de Microsoft France.
50% des PC des entreprises françaises éligibles ŕ Windows 7
Selon le responsable de la division Pro, Marc Jalabert, les applications entreprise progressent en 2009 : +15% pour Windows Server, +45% pour Forefront, +10% pour Exchange Server, +25% pour SharePoint, ou encore +15% pour Dynamics CRM.
Pour le marché entreprise, la feuille de route est d'ailleurs chargée en 2010 avec la sortie de Windows 7 (22 octobre), d'Office 2010 (1er semestre 2010), de Windows Server 2008 R2 et d'Azure, sa plate-forme de Cloud Computing attendue en novembre prochain.
Durant cette conférence, l'accent a naturellement été mis sur la sortie de Windows 7. Microsoft espčre bien convaincre les entreprises de migrer, grâce ŕ deux leviers : la compatibilité applicative (plus de 1500 applications référencées et 2500 éditeurs engagés), et les besoins réduits en ressources.
Lire la suite sur ZdNet

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Livestudio 3048 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte