Magazine Culture

1995/2009: Tournants manqués

Publié le 28 juin 2009 par Soulbrotha
1995/2009: Tournants manqués
Après le succès critique et commercial de "Dangerous", Michael Jackson part en tournée, c'est un nouveau triomphe. Sentant le besoin de faire le bilan, il sort un double album HIStory, regroupant un premier CD best of et un deuxième où il propose son nouvel album. Celui-ci n'est pas mauvais, dans une lignée toujours plus Pop. On retiendra le duo événement avec sa sœur Janet, "Scream", ou encore "Earth Song" voire "You Are Not Alone" (produit par R.Kelly), des morceaux assez sirupeux et consensuels mais une fois de plus couronnés de succès. On pourra aussi apprécier la reprise des Beatles, "Come Together".
Deux ans plus tard, il se voit imposer Blood On The Dancefloor par sa maison de disque (Epic), un1995/2009: Tournants manqués album un peu bâtard composé de huit remixs et de cinq inédits. Il n'y a pas grand chose à en retenir si ce n'est "Ghosts" et le moyen-métrage impressionnant qu'est son clip. C'est en 2001 que Michael Jackson sort son dernier album, Invincible. Rapidement présenté comme "l'album le plus cher de l'histoire", ce disque très moyen est un bide commercial retentissant (dans l'échelle Jackson, toujours).
Michael, probablement emporté dans le tourbillon de ses problèmes personnels, sort un album indigne de son talent. Entre deux bluettes R'n'B sans intérêt, il nous délivre tout de même le sympathique "You Rock My World", dernier tube en guise d'au revoir (même si à l'époque, on ne le savait pas encore). Faire appel à Rodney 'Darkchild' Jenkins a vraiment été une sale idée. Le producteur, déjà ringardisé à l'époque par Timbaland et les Neptunes, nous balance ici une bouillie de son profondément ennuyeuse. Cet album aurait tout simplement mieux fait de ne pas sortir.
1995/2009: Tournants manquésCes errements artistiques sont en tous les cas symboliques. MJ a loupé le tournant de la fin du siècle en matière de Black Music. "Invincible" montre qu'il voulait revenir vers quelque chose de plus Soul/R'n'B. Pour ce faire, on aurait pu penser qu'un choix plus avisé en matière de production aurait changé la donne. Le Justified de Justin Timberlake semble presque avoir été écrit pour Michael, c'est dans cette direction là qu'il aurait probablement retrouvé le succès. On ne saura jamais ce qu'aurait donné un éventuel nouvel album, préparé avec Will.I.Am (déjà responsable de la résurrection de Sergio Mendes).
Trêve de plans sur la comète illusoires.
Parti à 50 ans, Michael Jackson laisse un gigantesque vide derrière lui. Icône d'au moins trois générations de mélomanes, il aura trusté les charts pendant 40 ans, marquant la musique de son époque et des prochaines. Si les esprits chagrins et les provocateurs de circonstance (c'est très à la mode de se réjouir de son décès chez beaucoup de pseudo-polémistes) se gaussent, préférant 1995/2009: Tournants manquésévoquer les sordides affaires ayant émaillées ses dernières années (sans les renier, je pense que ce genre d'histoires n'ont rien à faire sur un blog qui se veut avant tout musical), ce 25 juin 2009 aura été une journée cataclysmique pour les amateurs de musique.
Il est la dernière superstar de la Musique, le dernier colosse, la dernière icône générationelle devant laquelle tout le monde se réunit, le dernier chanteur qui peut amener à la fois des rockers, des rappeurs et des soulmen sur le dancefloor, une performance unique. Dans un R'n'B plus que jamais influencé par son charisme vocal (écoutez donc Ne-You ou Chris Brown pour vous en convaincre), on se dit que sa succession n'est pas encore d'actualité, loin de là. Le monde de la musique étant de plus en plus éclaté avec l'émergence du net, il semble aujourd'hui évident que Michael Jackson était la dernière idole des jeunes.
1995/2009: Tournants manqués

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Soulbrotha 443 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines