Magazine Hockey

Pat Burns sur les Sénateurs

Publié le 08 septembre 2009 par Chesc0

CKAC: « La saison dernière, les Sénateurs ont manqué les séries pour la première fois en douze ans. C’est quand même une séquence intéressante, douze ans. Ils n’ont pas démontré leur puissance offensive. Ils ont terminé au 23e rang de la ligue au niveau des buts marqués. Le trio de Jason Spezza, Daniel Alfredsson et Dany Heatley n’a pas connu la production que l’on espérait. Si Heatley reste à Ottawa et que le trio demeure intact, ils pourront causer des surprises. »

« Heatley ne pourra pas rester à Ottawa avec la ‘baboune’. Il semble avoir des problèmes avec Cory Clouston. S’il vient à quitter, qui alimentera Alex Kovalev? Mike Fisher? Chris Kelly? Jesse Winchester? Il sera intéressant de voir comment Bryan Murray va se sortir de cette situation. »

« Chris Phillips, Anton Volchenkov et Filip Kuba forment leur ‘big three’. Ensuite, ils ont des jeunes joueurs comme Alexandre Picard, Brian Lee et Erik Karlsson, qui, un peu comme Subban, pourrait se signaler. L’apport offensif des défenseurs viendra principalement de Kuba. »

“Devant le filet, personne n’a encore vu Pascal Leclaire jouer un match à Ottawa. Il est arrivé blessé et n’a fait que quelques séances d’entraînement. Ce sera une année charnière pour Pascal Leclaire. Il n’a que 27 ans et a été blessé plus souvent qu’à son tour. S’il peut demeurer en santé, il pourra peut-être briller à Ottawa, que l’on appelle souvent un cimetière à gardiens et à entraîneurs. Barasso, Gerber, Lalime, Hasek et Emery sont déjà tombés au combat. Brian Elliott devrait être le second de Pascal Leclaire. On a vu qu’Elliott est capable d’être le numéro un, mais peut-être pas à long terme. »

« Les Sénateurs ont congédié deux entraîneurs en deux ans. Il est jeune, et dès son arrivée, il a à affronter le problème Heatley. Est-ce que les vétérans vont faire la moue quand Clouston va leur en demander un peu plus? C’est possible. Mais Clouston aura le soutien de Bryan Murray, et c’est important que les joueurs le sachent. »

“Eugene Melnyk est un excellent propriétaire. Il n’aime pas perdre et met son nez dans les opérations hockey. Je n’avais jamais vu ça à Boston, New Jersey ou Toronto. On voit, de plus en plus, que les décisions de Melnyk sont prises en fonction de la victoire. »

« Il y a deux ans, ils sont allés en finale contre les Ducks et tout le monde disait que c’était l’année ou jamais. Ça ne s’est pas produit. L’an dernier, ils ont raté les séries. Bryan Murray a agi en conséquence, il est allé chercher un gardien de but de premier plan ainsi qu’Alex Kovalev. »


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Chesc0 1 partage Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines