Magazine Cinéma

Le Sixième Sens

Publié le 08 septembre 2009 par Olivier Walmacq
Genre : ThrillerAnnée : 1986Durée : 110minL'histoire : Will Graham, profiler du FBI doué d'un sixième sens (il est eidétique : énorme mémoire visuelle), reprend du service, contraint, pour tenter de stopper un tueur en série s'en prenant à des familles entières, et surnommé la Machoîre (mais qui se surnomme Dragon Rouge). Graham est contraint de demander de l'aide à un psychiatre éminent doublé d'un serial killer cannibale, Hannibal Lecter, qu'il a lui-même arrêté et envoyé à l'asile bien des années auparavant...La critique de ClashDoherty : En 1981, Thomas Harris publie le roman Dragon Rouge, premier volet de la saga Hannibal Lecter. Ce roman à succès sera adapté en 1986 par Michael Mann, sous le titre de Le Sixième Sens (Manhunter, en VO). Mann, à l'époque, avait grandement besoin d'un succès commercial, son film précédent, le pourtant majestueux La Forteresse Noire, ayant fait un bide monumental. Interprété par William Petersen (pas encore mondialement connu pour son rôle de Grissom dans la série TV Les Experts), Tom Noonan, Brian Cox, Dennis Farina et Kim Griest, Le Sixième Sens est un modèle de thriller, à l'ambiance totalement sophistiquée, bien dans le ton des années 80 (photographie bleutée, glauque). Malheureusement pour Mann, ce sera un nouvel échec au box-office. Pourtant, cette première adaptation de l'oeuvre de Harris, ce premier volet de la saga Hannibal Lecter, est un chef d'oeuvre dans le genre. Il serait d'ailleurs temps de rappeler aux plus jeunes que la saga Hannibal Lecter, au cinéma, n'a pas démarré par Le Silence Des Agneaux de Jonathan Demme, mais par Manhunter. Il serait aussi temps de préciser que si Dragon Rouge de Bret Ratner a été fait par la suite (en 2004), il n'en demeure pas moins un remake, et non pas un troisième ou quatrième volet de la saga. La saga est donc Le Sixième Sens/Le Silence Des Agneaux/Hannibal/Hannibal Lecter : Les Origines Du Mal. Les deux derniers volets (et ça compte aussi pour les romans) sont mauvais. Autre chose qui a fait que, depuis, Le Sixième Sens est passé à l'as : en 1999, M. Night Shyamalan réalise Sixième Sens, avec Bruce Willis, film n'ayant, on est d'accord, absolument rien à voir avec notre sujet. Mais à cause de son titre français très proche, le film de Mann s'est vu un peu anéanti, niveau notoriété, lui qui, de toute façon, n'était pas vraiment très connu avant. Si on parle du Sixième Sens sans préciser le nom du réalisateur, tout le monde, désormais, pense au film de Shyamalan, ce qui est vraiment con, mais hélas naturel : il est tellement connu, ce film...Heureusement, le film de Mann porte un titre original différent, Manhunter, ce qui permet de rétablir la faute. Méconnu de nos jours, ce film, généralement, étonne plus d'un jeune spectateur qui, avant de le voir, était persuadé que la saga Hannibal Lecter commençait avec Le Silence Des Agneaux. Sophistiqué, glaçé, Manhunter est une remarquable adaptation du roman de Harris, même si je considère Dragon Rouge, son remake, comme meilleur en ce qui concerne l'adaptation. Par contre, le remake de Ratner n'a aucun style, et certains acteurs (Edward Norton) ne correspondent pas aux rôles. On y retrouve Anthony Hopkins en Lecter, alors que dans le film de Mann, c'est le peu charismatique Brian Cox qui l'interprète. Le personnage de Lecter, dans Manhunter, n'est que secondaire, pas du tout destiné à devenir culte.Le Sixième Sens, malgré son échec public, est un immense thriller, à voir absolument, particulièrement si on aime la saga Hannibal Lecter. Il n'est pas aussi grandiose que Le Silence Des Agneaux, mais est quand même fantasbuleux !     Note : 18/20

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines