Magazine Culture

Poursuites de la colonisation et vieil adage…

Publié le 08 septembre 2009 par Kakushin

Tout sioniste, juif ou même non-juif, pourra se reconnaitre dans l'adage suivant, et ce dans beaucoup de domaines:
“faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais.”

lu ce matin dans le Directmatin (7 septembre 09)

CISJORDANIE: Israël veut construire
Malgré les critiques, Israël a confirmé  hier son intention de construire des “centaines de logements” dans les colonies de Cisjordanie occupée. Le feu vert pourrait être donné demain par Ehud Barak.

Au passage, faut-il rappeler que Ehud Barak est membre du parti travailliste, un parti soi-disant de gauche… mais il est vrai que chez eux même leur gauche est pire que notre extrême-droite.

déjà d'où un Etat se permet d'avoir des colonies dans un territoire qui n'est pas le sien ?! rien que le terme de “colonie” , on se croirait revenu justement “au temps des colonies”, ce qui indique clairement que le sionisme est par essence une idéologie coloniale. Le sionisme est aussi par essence une idéologie raciste, puisqu'il dépossède la propriété de ceux qui ne sont pas juifs.
D'où le monde peut-il tolérer un état qui, au 21e siècle, adhère à une idéologie, le sionisme, qui est colonialiste dans son principe même.
Pourquoi Israël ne reconnait pas les frontières actuelles comme étant intangibles et immuables ? pourquoi toujours sans cesse s'étendre ? Pour prouver que le sionisme répond à la même idéologie que le Lebensraum. D'ailleurs, on parle bien de Cisjordanie occupée, un peu comme on parlait hier de la France occupée
Cette question des colonies et de leur extension prouve que l'état juif ne veut pas la paix et ne veux pas d'un état palestinien. Pourquoi ? le raisonnement est très simple: en étendant aujourd'hui des colonies sur des terres qui ne sont pas les leurs (dans la pure logique du sionisme), Israël admet donc que demain aussi il y aura une poursuite de ces colonisations (toujours sur des terres qui ne sont pas les leurs). Il y a eu colonisation hier, il y en a aujourd'hui, et il y en aura demain… et à plus forte raison après-demain (on abandonne pas une méthode qui marche). On voit bien qu'à terme, à force de grapiller des bouts de territoires aux palestiniens, c'est la raison d'être même d'un état palestinien qui est niée par l'entité sioniste. Dès lors mettons-nous à la place des palestiniens, comment leur faire confiance ?  Ce n'est pas par hasard si l'ONU, en novembre 75, avait déclaré le sionisme comme étant une idéologie raciste….

“faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais…”


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Kakushin 218 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines