Magazine Culture

La ballade de l'impossible, Haruki Murakami

Par Popylen
La ballade de l'impossible, Haruki Murakami
Comme pour "Au sud de la frontière...", je ne peux pas dire que je suis entrée avec une grande facilité dans le roman de Haruki Murakami, "La ballade de l'impossible". Essentiellement parce que l'auteur veut préserver le suspens psychologique, entretenir le mystère. Ainsi, durant les premières pages et une bonne partie du livre, le lecteur ne dispose pas de tous les éléments historiques pour comprendre le récit. Mais Murakami séduit par son écriture empreinte de simplicité et de poésie. Il nous transporte dans un univers de couleurs, de beauté, d'élégance et de mystère. Il donne envie d'aller plus loin et il faut lui faire confiance, tout se tient. Malgré cet univers calme et apaisant dans lequel il nous plonge, s'appuyant sur tous les registres de la sensorialité, la "Ballade"est tragique. On referme le livre sur une douleur étoufée qui laisse un "petit trou dans le coeur". En le reprenant depuis le début, regrettant de ne pas avoir assez savouré la lecture, les images, les petits détails (parce que j'ai fini par le dévorer !), j'ai alors compris les sous-entendus, les non-dits qui m'avaient échappé. C'est un beau livre qui se mérite. L'histoire : celle de Watanabe qui se remémore le souvenir d'un amour lointain. "Hommage aux amours enfuies, la Ballade de l'impossible est un magnifique roman aux résonances autobiographiques, d'une tendresse et d'une intensité érotique saisissantes."

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Popylen 17 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines