Magazine Cinéma

Non ma fille, tu n'iras pas danser

Par Lorraine De Chezlo
NON MA FILLE, TU N'IRAS PAS DANSERde Christophe Honoré
Comédie dramatique - 1h45
Sortie salles France - 2 septembre 2009
avec Chiara Mastroianni, Marina Foïs, Marie-Christine Barrault, Jean-Marc Barr, Julien Honoré, Louis Garrel....

Un week end de retrouvailles chez les parents en Bretagne, voilà ce qui s'annonce, avec quelques tensions, pour Léna et ses enfants. Elle y retrouvera la famille au grand complet, même Nigel, son ex-mari, que sa mère a cru bon d'inviter à son insu. C'est une période difficile à vivre pour Léna, mère très investie, que l'entourage encourage à demi-mots à la reprise d'une activité professionnelle. Si ses choix ne doivent pas être dictés par les autres, ils lui appartiendront...

Dans Non ma fille tu n'iras pas danser, les acteurs sont admirables et cette famille nous semble très vite familière.
Des grands-parents (dont la magnifique Marie-Christine Barrault) aux petits enfants, en passant par l'ex-mari (libre lui !) joué par Jean-Marc Barr et le frère Gulven joué par le génial Julien Honoré que je découvre, aucun ne déçoit. Christophe Honoré s'offre même le plaisir (ça se voit) d'insérer un interlude musical et poétique en plein milieu de son film, avec une immersion dans une légende bretonne qui voit une jeune fille épuiser plusieurs hommes à la danse parce qu'elle souhaite n'épouser que celui qui tiendra la route...

NON MA FILLE, TU N'IRAS PAS DANSERNON MA FILLE, TU N'IRAS PAS DANSER

Seulement, le message chez moi ne passe pas. Le sous-titre (plûtot "Sur-titre") "Vivez Libre" ne me paraît pas du tout incarné par le rôle de Lena (Chiara Mastroianni) car au contraire, elle me semble prisonnière de ses barrières mentales, de ses incapacités à se détacher de son ex-mari, prisonnière de ses enfants et bien souvent des qu'en dira-t-on de la famille. Et très prisonnère aussi de ses larmes et de son hypersensibilité. En tout cas cette liberté-là ne me fait pas envie, et au contraire, je plains cette Léna.
Et Dans Paris et Les chansons d'amour sont de loin, - de loin ! - des films de Christophe Honoré que j'ai beaucoup plus aimés. Non ma fille tu n'iras pas danser reste pour moi un film complexe, sur la fragilité, avec de très belles scènes touchantes où l'on découvre des seniors fougueux et un pré-ado compatissant et vraiment bouleversant.

L'avis d'Alain - La mer pour horizon

L'avis de Pascale - Sur la route du cinéma


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lorraine De Chezlo 64 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines