Magazine

La Cité des Jarres

Publié le 24 août 2009 par Theoma
La Cité des Jarres

La Cité des Jarres

Arnaldur Indriadson

« Nous avons affaire à un meurtre typiquement islandais. Un truc dégoûtant, gratuit et commis sans même essayer de le maquiller, de brouiller les pistes ou de dissimuler les preuves. Oui, oui, un meurtre islandais bête et méchant ».

L'inspecteur Erlendur, le Maigret du Nord, s'y connaît. Les meurtres en Islande, quand il y en a, sont quelconques. Pourtant, il y a ce petit quelque chose indéfinissable qui le titille, le chatouille, le pique et le mord ; son instinct. Envers et contre tous, Erlendur le suivra jusqu'au bout malgré les critiques qu'il suscite.

Autant le dire tout de suite, j'ai beaucoup aimé. Un inspecteur qui n'a rien du héros beau mec et bronzé que l'on nous sert souvent au cinéma. Le genre aux dents blanches qui cascade dans tous les sens au bras d'une fille différente à chaque épisode mais qui finalement ressemble beaucoup à la précédente ainsi qu'à la suivante.

A l'instar des meurtres islandais, Erlendur est banal : divorcé, pas franchement un modèle de père pour ses enfants, un ventre proéminent et des plats préparés plein le frigo. Non seulement le personnage est crédible et attachant mais il nous embarque avec panache dans une histoire bouleversante.

Un polar qui devrait vous plaire Mesdames puisqu'il a une approche (certains diront féministe), je dirais réaliste comme ses homologues Millénium. Et oui ! Il me faut souligner ce fait rare car pour beaucoup d'auteurs de polars, les personnages féminins qui sont la plupart seins nus (c'est bien connu on est tellement mieux comme ça) sont soit des prostituées, soit des saintes vierges, ou des mères alcooliques, ou encore des blondes siliconées.

Je vous laisse, je vais vite me procurer le second tome, La femme en vert.

La Cité des Jarres
Points Policier, 327 pages, 2006

Bon à savoir

L'islandais Baltasar Kormákur a adapté le roman au cinéma sous le nom de Jar City (Mýrin), en 2006.


Bien d'autres avis

Sentinelle, Papillon, Chimène Amanda,  Keisha, Stephie Gio Fashion, Katell Tamara, Pimprenelle...                                                                                                                    


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Theoma 1522 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte