Magazine Culture

Contretemps

Publié le 21 septembre 2009 par Pralinerie @Pralinerie
Contretemps
Voilà un livre auquel j'aurais pu ne pas accrocher. Les premières pages m'ont laissée sceptique puis très vite j'ai été intriguée par ce roman de Charles Marie.
Melvin est contacté pour retrouver Bruno, un ami, une rencontre, un homme qu'il a connu mais dont les liens avec le narrateur ne sont pas explicites. Il décide donc de ne pas le chercher pour mieux le trouver par hasard, méthode finalement assez efficace.
A Florence, il croise Lorraine, une femme superbe qui l'entraine dans un bar. Là ils manquent de se faire tirer dessus comme tous les occupants du lieu. C'est là une situation qui se reproduit à plusieurs reprises dans le roman tout comme les pots aux bars et les nuits dans des hôtels en Europe. Destinations ? Budapest, Florence, Paris... Melvin ère et dérange plus qu'il ne l'imagine.
Dans un contexte proche du notre mais un peu tordu (La Banque toute puissante et la Catacombe comme entités rivales), Melvin est un de ces hommes qui ne cesse de calculer, de réfléchir. Pas de spontanéité, pas de surprise. Que dire d'autre de cette envoutante quête ? Morgane est son amour perdu, elle le hante sans cesse et toutes les femmes l'ensorcellent et lui rappellent cet amour adultère. Harold, l'époux de Morgane, intervient également dans ce roman et redistribue les cartes. De chercheur, Melvin se sens enfin poursuivi.
Poisons, mots, ruses, calculs... Chaque étape est enserrée dans un court chapitre, au style travaillé mais agréable. On se laisse mener en bateau par ce Melvin qui, prévisible pour qui le connait, est plein de manies attachantes pour le lecteur.
Merci BOB pour cette découverte !

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pralinerie 1161 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine