Magazine Culture

Death Note : un manga à découvrir...

Par Sylvie

MANGA, ANIME, FILMS ...
Death note - Death note, T12
Editions Kana
Imaginez un livre des morts qui tombe du ciel...Un adolescent épris de justice l'ouvre,  apparaît devant lui le dieu des morts. Il apprend que tout nom inscrit sur ce livre provoque la mort de la personne en question par crise cardiaque...
Light Yagami, conscient du pouvoir extraordinaire qui lui est conféré, décide de faire justice lui-même et de s'attaquer aux criminels impunis. Au quatre coins du Japon, une série de "meurtres" inexpliqués par crise cardiaque attire l'attention des médias et d'Interpol.
L'enquête est confiée au père de Light qui est commissaire et au mystérieux L, un homme dont on connaît ni le nom, ni le visage...
Le duel entre Light et L, les deux cerveaux, peut commencer. Formidable thriller psychologique et réflexion sur le bien et le mal et la justice, Death Note est l'un des meilleurs mangas de ces dernières années. Phénomène de société au Japon, ce manga a aussi beaucoup de succès en France.
Death Note : un manga à découvrir...Pour l'instant, je n'ai vu que les deux films, adaptation fidèle de la série. Si nous avons l'impression au début que nous allons regarder une énième série pour post-ados, la complexité de l'intrigue et la finesse psychologique des personnages ont vite fait de nous en dissuader.
Derrière ce jeu de piste, il y a l'éternelle question du bien et du mal. Kira (le surnom de Light donné par ses admirateurs) a-t-il le droit de tuer des criminels. Éternelle question de la peine de mort...Les médias s'emparent de la question, Kira devient vite le nouveau héros des temps modernes. Les journalistes veulent s'arracher les scoops, les groopies affluent.
Light est prêt à tout pour contrôler les esprits et va même jusqu'à sacrifier sa petite amie. La relation père/fils (le père traque son fils sans le savoir) est très intéressante.
Quant au mystérieux L, l'enquêteur surdoué qui piste Light, c'est un ado au look anorexique qui se goinfre de gâteaux et de sucettes...On appréciera également Missa, le personnage de la chanteuse groupie de Kira, qui se soumet à lui, à la vie à la mort...
Manga aux accents fantastiques (la mort est personnifiée, les policiers parlent avec les anges de la mort), Death Note est aussi une analyse fine de notre société contemporaine (toute puissance des médias, starisation....)
Death Note : un manga à découvrir...
Je crois que je vais jeter un coup d'oeil du côté de la série papier...


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sylvie 700 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines