Magazine Cuisine

Fraisier à la rose, ou comment faire une crise de nerfs en cuisine le jour de son anniversaire !

Par Nolwenn

Mais quelle idée j’ai eu de vouloir m’embarquer dans la réalisation d’un fraisier pour mon anniversaire ? Je me suis demandée si oui ou non j’allais vous parler de cet échec, et puis je me suis dit: ça arrive à tout le monde de ne pas réussir ce que l’on souhaite à 100% !

Il faut dire que c’est un gâteau que nous adorons tous, lorsque nous vivions à Toulouse c’était parfois notre petit plaisir (ceux vendus au Carrefour à côté de chez nous étaient vraiment bons). Mais je n’avais jamais sauté le pas de le faire moi-même.

Il faut dire que je ne suis pas pâtissière dans l’âme, même si j’adore ça… tout ce temps, toutes ces mesures, ces étapes. Pas mon truc. Il faudra que je vous parle du délicieux gâteaux à la noix de coco que j’avais fait avec Nathalie lors d’un de nos ateliers pâtisserie (si j’oublie, je vous fais confiance pour me le rappeler).

Ce qui est bien lorsque l’on est née en fin de saison, c’est que l’on est à cheval sur deux saisons différentes niveaux ingrédients, et donc j’ai pu trouvé de très belles fraises à prix raisonnable.

Fraisier

J’ai fouillé sur internet à la recherche d’une recette… et suis tombée sur la vidéo de Mémé Monica. Très intéressant. Sauf que je n’ai pas du tout obtenu la même crème mousseline qu’elle: une catastrophe ! Trop liquide, impossible à rattraper (enfin si, sans doute, mais moi je n’ai pas trouvé comment).
J’ai donc dû en chercher une autre, et car quand une erreur n’arrive jamais seule, les proportions étaient moindres et j’étais tellement frustrée de ne pas réussir que je ne les ai pas augmentées. OOPS !

Ma génoise était, par contre, super: bien moelleuse, épaisse pile comme il le fallait. J’avais décidé de parfumer le sirop qui l’imbibe avec de l’eau de rose, mais je n’avais pas assez dosé (de peur que ça n’ai le goût que de la rose), donc au final on ne le sent même pas, ou alors très très légèrement.

Donc si j’avais augmenté les quantités de ma seconde crème mousseline, ça aurait intégralement recouvert les fraises et aurait eu une allure présentable (ce qui là, je l’avoue, n’était pas du tout joli à voir).

Et puis la grande question c’est: seconde génoise par-dessus le tout, puis recouvert de crème, ou pas ? Sachant que je ne veux pas mettre de pâte d’amande comme je l’ai vu à droite à gauche, je m’interroge…

Allez, la prochaine fois ce sera mieux ! Ca ne nous a pas empêché de souffler les bougies dessus dimanche soir

;)

Articles connexes


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Nolwenn 29 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine