Magazine Culture

L'abus de boboïsme nuit gravement à la gauche (1)

Par Schlabaya

Je crois que je suis en train de devenir une affreuse réac. Pour un peu, je vais même aller grossir les rangs des gougnafiers de la réacosphère, vous savez, les Georges Fuly, les François Desouche, les Marie-Thérèse Bouchard, les fleurdelysés, suppôts de l'Action Française ou nostalgiques de l'Ancien Régime....

Non, je plaisante ! La gauchosphère ne se débarrassera pas de moi comme ça. Je ne voudrais pas me tirer une balle dans le pied, ni marquer de buts contre mon propre camp, mais j'avoue que le laxisme et les postures pseudo-rebelles d'une certaine gauche me saoule depuis longtemps.

Voici quelques condensés de conneries que j'ai réellement entendues...

Il est interdit d'interdire. Les enfants savent ce qui est bon pour eux. Tu pourrais bien lui donner encore un gâteau pour son goûter, et encore un, et encore un, elle s'arrêtera d'elle-même quand elle n'en voudra plus. Quoi, tu veux lui mettre sa ceinture de sécurité, la pauvre, tu vois bien qu'elle n'en a pas envie, mais en fait tu fais ça pour la frustrer.


Chez moi, les enfants sont rois. Quand mes filles étaient petites, elles allaient au lit quand elles voulaient, elles allaient à l'école maternelle seulement quand elles voulaient, plus tard, quand on voyageait, elles dépensaient ce qu'elles voulaient, à Noël je leur achetais tout ce qu'elles voulaient, j'ai toujours voulu qu'elles réalisent leurs rêves...


Non, mais tu es qui pour juger que c'est mal le travail des enfants dans les pays pauvres, ça fait complètement partie de leur culture, aux enfants du Bangladesh, de travailler dix heures par jour pour faire gagner de l'argent à des grandes marques occidentales, et leurs parents n'ont pas le choix, ça fait vivre toute la famille, alors attention à ne pas critiquer leurs familles, et tu veux boycotter ces marques-là pour privilégier le commerce équitable, alors en fait tu veux les empêcher de gagner leur vie, tu voudrais qu'ils meurent de faim, bravo.


Comment peux-tu émettre un jugement sur une oeuvre, on aime ou on n'aime pas : Beethoven ou NTM, même combat. Et puis franchement, tu es qui pour oser dire que Victor Hugo écrit mieux que Christine Angot ? Et selon quels critères tu te permets de dire qu'il y a de la bonne et de la mauvaise littérature ? Tu détiens la vérité, oui, c'est ça ? Mais non, je suis désolée, quelqu'un qui écrit un livre, déjà, c'est bien de l'avoir fait, même s'il l'a écrit avec ses pieds, les gens ont aussi le droit d'aimer ce que tu n'aimes pas, chacun ses goûts de chiottes.


Déjà, si tu dis "un Noir" ou "un homme de couleur noire", c'est discriminant, c'est du racisme, c'est comme quand on parle d'hommes et de femmes, les hommes et les femmes ça n'existe pas, sinon on fait du sexisme, il n'y a que des individus, ne parlons pas non plus de bébés, d'enfants, d'adultes ni de vieillards, c'est de l'âgisme...


Il ne faut pas mettre d'étiquettes sur les gens, les catégories c'est du fascisme, le langage est fasciste, la culture est fasciste parce que tous les peuples n'ont pas la même culture, c'est bien ça qui les divise. Il n'y a pas de concepts ni de notions, ou alors, il faudrait autant de concepts que d'individus. On ne peut rien dire sur rien, ni sur personne, ni sur les gens en général, le langage est réducteur.


Putain, mais tu es qui pour juger les ayatollahs qui appellent les croyants à assassiner Salman Rushdie ? Il a insulté le Coran, il a insulté le Prophète, il a insulté tous les musulmans avec son bouquin, non, il n'écrit pas ce qu'il veut, ouais, les Églises chrétiennes n'appellent pas à assassiner ceux qui blasphèment, mais c'est leur problème, moi je suis musulman, j'ai une approche religieuse de la vie, et je pense que je suis plus près que toi de la Vérité... dans le fond tu méprises les musulmans parce que tu te crois supérieure... non, OK, c'est sûr, c'est pas bien d'appeler à la violence, dans l'idéal il faudrait discuter... ouais mais tu raisonnes en Occidentale, tu crois que tu détiens la vérité, tu pourrais être un peu plus modeste.


Ah, ça vous gêne si je fais pas le ménage dans les parties communes quand c'est mon tour ? Ouais mais j'ai pas l'habitude de faire ça, c'est plutôt le rôle des femmes normalement, vous les femmes vous faites ça bien. Ah, la musique vous gêne quand je la mets à fond tard la nuit, je me suis pas rendu compte, désolé, mais c'est mon mode de vie, ici c'est trop calme, les gens y z'aiment pas faire la fête. Ah ouais ça gêne les voisins qu'on fasse du bruit ? Ouais mais en fait, c'est parce qu'y sont racistes, et pi y z'aiment pas les jeunes... Nous on vit à plusieurs, on fait la fête tout le temps, je peux pas contrôler tout le monde, bon je vais faire un effort, je pensais vraiment pas que ça gênait, mais franchement, les autres voisins, y sont racistes, et pi y z'aiment pas les jeunes.


Non, je suis pas macho, mais quand je me marierai, je préfèrerais que ma femme elle reste à la maison et qu'elle élève les enfants, y a pas de raison qu'elle soit pas heureuse comme ça, c'est mieux pour les enfants, et c'est mieux pour elle de s'occuper de sa maison que de faire des ménages chez les autres, oui, parce que quand je dis ça, c'est bien évident que je pense à une immigrée portugaise, bon, si ma femme est docteur en droit, c'est sûr, je vais pas l'obliger à rester à la maison...


Quoi, tu penses que la prostitution c'est dégradant, mais alors tu méprises les prostituées, mais de quel droit ? Ben si, tu les méprises, puisque tu penses que c'est dégradant, donc tu penses qu'elles se respectent pas, donc tu les méprises ! Non, je parle pas de celles qui font ça parce qu'elles y sont forcées, je parle de celles qui ont le choix, et qui se font payer cher, y en a aussi; elles font ça parce qu'elles aiment ça, si elles aiment ça, non elles ont pas un problème, non elles ont pas été abusées quand elles étaient petites, elles aiment ça, je vois pas pourquoi ce serait dégradant de vendre son corps pour deux mille euros la séance...

Tous ces propos, des plus fumeux aux plus écoeurants, ont vraiment été tenus par des personnes se réclamant de gauche.

Comment dévoyer les idéaux de liberté, d'égalité et de tolérance dont la gauche est porteuse, afin d'instaurer le terrorisme intellectuel ou d'imposer des diktats qui vont finalement à l'encontre de ces valeurs. Certains sont très forts pour ça.

Et la réacosphère, malheureusement, en fait ses choux gras.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Schlabaya 15 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines