Magazine Culture

Tâtonnements

Par Joseph Vebret
Rentrée
Dès lors, comment choisir parmi ceux – l’écrasante majorité – qui n’actionnent aucun levier marketing ? Comment faire son choix dans les piles à l’équilibre improbable des 659 nouveautés de la rentrée, dont 87 premiers romans ? Comment s’y retrouver, être certain de ne pas passer à côté de la perle rare, de la pépite, du livre dont on ne sortira pas indemne, de l’auteur dont on attendra impatiemment la nouvelle production, du précieux que l’on relira à tête reposée, en novembre ou en février, périodes creuses à en croire les éditeurs. Aucun lecteur compulsif, aucun critique chevronné, aucun individu normalement constitué, ne peut s’enquiller 659 livres en quelques semaines, sans rapidement ressentir de douloureux effets secondaires. Impossible de se forger une opinion par soi-même. On ne peut procéder que par tâtonnements pour tenter d’identifier un peloton de tête, une sélection d’une vingtaine de livres qui seront lus avec application et, on l’espère, délice. Sans perdre de vue l’aspect terriblement subjectif de la démarche. Méthode : s’intéresser d’abord aux auteurs que l’on suit depuis plus ou moins longtemps ; faire confiance à quelques attachés de presse dont on a pu apprécier le professionnalisme et la capacité de lecture ; se baser sur l’appréciation de quelques critiques littéraires dont on sait partager les goûts. Mais est-ce suffisant ? Certainement pas. Reste l’instinct, la couverture qui attire le regard, la quatrième qui donne l’envie de feuilleter, les premières lignes qui incitent à poursuivre, en espérant au final qu’un autre que soi déniche le bijou qui nous aurait échappé.
(Dessin © Miège)

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Joseph Vebret 1 partage Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines