Magazine Sport

L'amende ridicule imposée à Roger Federer

Publié le 22 septembre 2009 par Sportif
Une chance que le ridicule ne tue pas sinon le taux de mortalité atteindrait des niveaux incoyables dans certains groupes de la population. On en a souvent la preuve et la récente amende de 1 500$ imposée à Roger Federer pour ses propos à l'endroit d'un arbitre en est une preuve éloquente. Voici pourquoi :
  1. Si vous écoutez le vidéo, vous entendrez les mots disgracieux "I don't give a shit". Wow! Vite, qu'on lui lave la bouche avec du savon, qu'on lui coupe la langue! Come on! Le gars joue en finale du US Open, il n'est pas content et on ne tolère par ces mots? La personne qui a pris cette décision mérite qu'on l'amène au niveau de la glace pendant un match de hockey ou qu'on lui fasse écouter certains échanges verbaux entre les joueurs de la NFL.
  2. 1500$!!! Sérieusement? Quand Federer en entendu ça, il a probablement mis la main dans sa poche pour en sortir au moins 4 fois plus. Cette année, Federer remporte en moyenne 98 158$ par matchs joués. Ces matchs durent en moyenne 90 minutes, donc une somme de près de 1 100$ la minute. Son échange avec l'arbite a duré presqu'une minute. Ajoutez à cela les revenus publicitaires que Federer empoche, et on pourrait probablement conclure qu'il faisait plus d'argent en gueulant après l'arbitre que ce que ça lui coûtait.
  3. Le temps et les efforts consacrés par l'ATP à décider de l'amende (recueuillir les commentaires, consulter les responsables, communiquer la nouvelle, etc...) a sûrement coûté plus de 1 500$

Bref, c'est tellement ridicule que j'arrête d'en parler...because I don't give a shit if Federer says he doesn't give a shit! Voilà, je l'ai dit et j'aurais bien aimé gagné 1 500$ en le faisant!


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sportif 292 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine