Magazine Basketball

Ces joueurs NBA qui ont enchanté l’Eurobasket

Publié le 22 septembre 2009 par Tinmar

Ce week-end a mis fin à un Eurobasket médiatisé mais pas trop en France, et qui a vu la victoire attendue maispresque pas de l'Espagne. Comme ici on ne parle que de NBA (non pas que je n'aime pas le basket européen, je le connais juste trop mal), je m'en vais vous conter les aventures de ces européens qui ont participé à ce tournoi qui fut ma foi, de haute qualité !

paugasolspain.jpg

Ceux qui ont survolé la compét' : l'Histoire ne retiendra qu'un nom de ce tournoi, et c'est celui de Pau Gasol. Après son sacre NBA avec les Lakers, Pau Gasol a continué sur sa lancée (bien aidé par son frère Marc et ses potes Navarro, Fernandez, Rubio & co) en pologne, où il a mené avec brio son équipe nationale au titre européen. Avec 19 points, 8 rebonds et plus de 2 blocks par soir, Gasol a été monstrueux, et ce n'est pas la France qui n'a rien pu faire pour le stopper, qui nous contredira. Un grand du basket mondial, on le savait, à ce point-là… si en fait, on le savait déjà aussi ! Derrière lui, on peut noter le très bon tournoi des autres espagnols, Rudy Fernandez en tête qui marqua 14 points à 62% de réussite. Marcin Gortat a également prouvé qu'il savait jouer au basket-ball, terminant notamment meilleur rebondeur de la compétition, seul avec ses 10 prises par match. La Pologne, à domicile, terminera malheureusement sa compétition à la seconde phase de poules, juste derrière… l'Espagne !  Un autre joueur qui m'a impressionné (je vous avouerai que je n'ai maté que quelques bouts de matchs de cette compétition…), c'est le turc Ersan Ilyasova : non, il ne joue pas en NBA, mais il y a joué et y rejouera dès le mois d'octobre, puisque Milwaukee a décidé de le rappeler dans le Wisconsin. Avec la Turquie, il terminera dernier des meilleures équipes (donc 8ème…) : durant le match contre la Serbie, je l'ai vu tout faire, rentrant des trois points de n'importe où, choppant tous les rebonds possibles et surtout, en étant disponible tout le temps en bougeant vraiment partout : une belle recrue je pense pour les Bucks.

Ceux qui ont joué à leur niveau : deux meneurs figurent dans cette liste, ils se nomment Tony Parker et Roko Ukic. Le premier termine meilleur marqueur des français, mais il s'écroulera contre les espagnols. Ukic, des Toronto Raptors, a leadé les croates, mais trop seul, il n'a rien pu faire face aux slovènes en quart. Zoran Planinic a bien essayé, mais le polyvalent croate a été un peu trop juste (comme avec les Nets il y a quelques années de ça…). Ancien Net lui aussi, Nenad Krstic, désormais chez les Thunder, a bien mené son équipe en finale contre les espagnols, mais face aux frères Gasol, le serbe s'est éteint, après un bon parcours personnel (13 points 5 rebonds). On revient en France, où Nicolas Batum a réussi lui un beau tournoi, om on l'a vu planer à la manière de Rudy Fernandez en NBA (à croire que les deux jouent dans la même équipe et suivent le même entraînement !!). Il a à coup sûr gagner sa place de titulaire en équipe de France pour au moins les 8 prochaines années ! Avec lui Ronny Turiaf a fait le taf aussi, mais il a été égal à lui-même : très combatif, mais aussi très maladroit et pas assez présent offensivement, il s'est malgré toutauto-confirmé co-leader de cette équipe de France.

Ceux qui ont déçu :  on en fait des tonnes avec un certain Ricky Rubio, mais franchement, il n'a pas été ouffissime lors de ce tournoi. Meilleur passeur de son équipe, la plupart de ses passes n'ont été décisives que grâce à l'adresse de Fernandez derrière l'arc, et à la puissance de Pau Gasol à l'intérieur. Perdant beaucoup trop de ballons à mon goût, il reste malgré tout très impressionnant pour son âge. J'aurai aimé le voir en NBA dès cette année aux côtés de Jonny Flynn, qu'on considère comme déjà prêt pour la Grande Ligue. Côté français, on retiendra l'euro en demi-teinte de Boris Diaw, toujours polyvalet, mais toujours aussi peu décisif avec les bleus. A Charlotte, en position de feu-follet, il est excellent : en France avec Tony qui monopolise la balle, et une position de 3 un peu bâtarde pour un joueur de son type, Diaw n'a juste pas réussi son Euro. Pour finir, on va parler de Hedo Turkoglu, qui est lui aussi passé au travers de son été. Apparemment encore la tête à Toronto ou aux NBA Finals, il n'a rien apporté comparé à ce que Ilyasova a montré. Décevant donc après ce qu'il a montré durant toute la saison passée. Mais surement est-il juste fatigué de sa grosse année, justement !

Rendez-vous pour tous ces gars dans un gros mois et le début d'une saison qui s'annonce encore une fois folle, folle, folle !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Tinmar 83 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines