Magazine Culture

Anthologie permanente : Volker Braun

Par Florence Trocmé

Alain Lance a écrit hier à Poezibao pour lui faire remarquer que ce 24 septembre c’était la Sainte Thècle et pour lui proposer ce poème de Volker Braun, poète allemand dont il est le traducteur.
Sainte Thècle, de Hans Holbein l’Ancien, à Augsbourg, ce joli dos, cette nuque toute douceur, un large derrière posé sur un siège stable, une personne délicate qui elle-même contemple un espace délicat : n’est-ce pas l’image incarnée de la poésie ? Le poème en sa silhouette charnelle, qui nous attire et nous retient, mais entraîne notre regard au-delà, vers un arrière-plan, vers la scène proprement dite où se déroulent atrocités, tortures, assassinats. A l’évidence, elle ne flanche pas face à ce spectacle, cette sainte, cette obscène ; il est vrai que nous ne voyons ni ses yeux, ni son visage aux traits peut-être déformés, peut-être sereins ; elle ose regarder et ne se détourne pas, elle a même pris place sur le siège comme une spectatrice qui veut tout observer avec précision, sans rien manquer, jusqu’au bout. Elle endosse tout, laisse venir les choses, tranquille et impudique. Et la contradiction entre la grâce de sa silhouette et les choses terribles qu’elle perçoit sans émotion, sans s’arracher les cheveux ou les vêtements, lui confère un aspect impitoyable, inhumain. Et  demeure la question : ne devrait-elle pas bondir, intervenir, crier ? En a-t-elle le pouvoir, ou le courage ? Qu’est-ce que cela apporterait ? Qui est-elle donc ? Où donc a-t-elle pris place ? Dans le fauteuil du juge ? Sur le chevalet de torture ? Qu’est-ce qui l’émeut, serait-elle    aveugle ? A toutes ces questions, elle n’a que cette réponse : ce serait encore pire si elle n’était pas assise là, à nous troubler, à nous provoquer avec sa véridique et douloureuse énigme.
Volker Braun
Traduit de l’allemand par Alain Lance
Volker Braun dans Poezibao :
Bio-bibliographie, extrait 1, extrait 2, extrait 3, Phrase sans fond (parution), extraits 4
Index de Poezibao
Une de Poezibao
Centre de ressources poésie de Poezibao
Les favoris de Poezibao
Sur simple demande à f.trocme@poezibao.com :
→ Recevez chaque jour de la semaine "l'anthologie permanente" dans votre boîte aux lettres électronique
ou
→ Recevez le samedi la lettre d’information, avec les principales parutions de la semaine sur le site (les abonnés à l’anthologie reçoivent automatiquement cette lettre)
• Merci de préciser "abonnement à l’anthologie" ou "abonnement à la lettre seule″


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Anthologie permanente : Georges Perros

    Ces envies de vivre qui me prennent Et cette panique, cette supplication Cette peur de mourir Alors que je n’ai pas encore vécu Et que dans ces moments J’ai ma... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Henri Droguet

    et tandis que transis morfondus le cul rincé et la bourrasque aux chausses aveugles et sourds à l’heureuse entraille arrachés halés hors nos fosses par l’ange... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Volker Braun

    Alain Lance propose ces deux traductions inédites du grand poète allemand contemporain Volker Braun, à l’occasion du soixante dixième anniversaire de ce dernier... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Claire Malroux

    Claire Malroux publie traces, sillons chez José Corti. Deux extraits de ce livre-journal qui mêle des réflexions sur le temps, l’écriture, la poésie et des... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Jean Tardieu

    Complainte du verbe Être Je serai je ne serai plus je serai ce caillou toi tu seras moi je serai je ne serai plus quand tu ne seras plus tu seras ce caillou... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Edmond Jabès

    Le fond de l’eau Je parle de toi non de ma lampe d’ombre de mon pas de lévrier Le vent dans le talon de l’or le vent dans la margelle du puits le vent dehors... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Rosemarie Waldrop

    conversation 18 : sur la dépression Qu’arrive-t-il si le sens se désintègre même quand tu caresses mes seins ? demande-t-elle. Si je n’arrive pas à t’enlacer... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE

A propos de l’auteur


Florence Trocmé 14972 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines