Magazine Culture

Anthologie permanente : Louis-François Delisse

Par Florence Trocmé

cœur réparti
la mariée danse les cris
sur la ville
elle enlève son corps
à la lampe de la nuit
cœur nu
elle mange l’épi
puis les cavaliers du matin
et la double haie
des porteurs de la terre, du ciel,
des arbres, de l’eau
puis les porteuses debout
de ses seins, de l’enfant,
des linges
In Laurent Albarracin, Louis-François Delisse, Editions des Vanneaux, collection "Présence de la poésie, n°7", 2009, p. 89. (Extrait du recueil Soleil total, 1960)
*
Lune pleine page tranquille
où le poème arrondit la hanche
ailleurs tambourin d’étoiles
pour les enfants qu’on n’interne pas
je m’étend sur la lune
je me déchausse de mes fautes
je jette en bas celles
qui me culpabilisaient
clarté pleine la lune et moi
sommes en haut la route
qui revient à qui
a perdu toute route.
in Laurent Albarracin, Louis-François Delisse, Editions des Vanneaux, collection "Présence de la poésie, n°7", 2009,p. 218-219. (extrait du recueil Les enfants de Jocaste, Le Grand Nord, 1994.)
*
Ne m’enterrez pas sous une pierre,
enterrez-moi sous un arbre
entre ses racines, qu’elles m’
enfoncent encore la charogne
et qu’il m’élève les bras, la
tête, dans ses branches : je
volerai avec ses feuilles, je
tomberai avec ses fleurs,
avec ses fleurs j’expirerai.
In Laurent Albarracin, Louis-François Delisse, Editions des Vanneaux, collection "Présence de la poésie, n°7", 2009, p. 253. (extrait de Tombeaux , inédits 1996-2005.)
Contribution de François-Xavier Farine


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Anthologie permanente : Henri Droguet

    et tandis que transis morfondus le cul rincé et la bourrasque aux chausses aveugles et sourds à l’heureuse entraille arrachés halés hors nos fosses par l’ange... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Granaz Moussavi

    Soleil dans le placard Ils arrivent ! Les verres Fuient vers les puits Les filles Sous les petites fleurs des foulards Les pommes à moitié mordues Jetées de la... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : César Vallejo

    Temps Temps Midi stagnant dans les brumes La pompe monotone de la caserne écope temps temps temps temps. Était Était Des coqs chansonnent creusant du bec en... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Volker Braun

    Alain Lance propose ces deux traductions inédites du grand poète allemand contemporain Volker Braun, à l’occasion du soixante dixième anniversaire de ce dernier... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Alexis Pelletier

    En écho à la note de lecture d’Antoine Emaz récemment publiée sur le site à propos de 51 Partitions de Dominique Lemaître d’Alexis Pelletier Resonare fibris Et... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Jacques Borel

    La collection en hommage à Lorand Gaspar Pendant des années, je n’ai pu passer par cette étroite rue qui fait un coude, à l’angle d’une place irrégulière où... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Jean Tardieu

    Complainte du verbe Être Je serai je ne serai plus je serai ce caillou toi tu seras moi je serai je ne serai plus quand tu ne seras plus tu seras ce caillou... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE

A propos de l’auteur


Florence Trocmé 14972 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines