Magazine Cinéma

Pink Floyd - One Of These Days

Publié le 04 octobre 2009 par Olivier Walmacq

42952185_p

Genre : Clip vidéo musical

Année : 1971

Durée : 5,50min

42952236_p

La critique de ClashDoherty :

Meddle, sorti en 1971, marque l'entrée de Pink Floyd dans un nouvel univers : moins agressif (voire même plus du tout agressif), et nettement plus reposant et aérien, progressif. Finies, les atmosphères imprégnées de violence latente et oppressante des albums A Saucerful Of Secrets, Ummagumma, More et Atom Heart Mother. Bonjour la relaxation et les ambiances jazzy.
Du moins, pour ce Meddle qui offre, sur sa seconde face, les 23 minutes de Echoes, morceau mythique par excellence, inimaginablement beau.
Ayant proposé hier un morceau de 23 minutes (Atom Heart Mother), je ne me voyais pas récidiver aujourd'hui en proposant Echoes ; c'est donc un autre titre de Meddle que je vous offre, et pas n'importe lequel, car il s'agit de l'instrumental d'ouverture, One Of These Days. Un morceau presque aussi mythique qu'Echoes.

42952228_p

One Of These Days est principalement l'oeuvre de Nick Mason, le batteur du groupe, qui s'offre même le luxe de prononcer (d'une voix distordue, déformée, modifiée) l'unique parole du morceau, One of these days, I'm going to cut you into little pieces.
L'ambiance est parfois pesante (basse vrombissante, giclées de synthés, guitare discrète, mais quand même présente pour nous offrir de belles striées là aussi), et totalement synthétique. Le morceau met du temps à décoller, mais on sent quand même bien la montée en puissance, et le final s'emballe totalement. Comment prédire que ce titre furieux est l'introduction d'un album somme toutes totalement zen et reposant ?
En effet, les 4 autres titres de la face A (et le titre unique de la face B) sont très calmes, reposants, parfois même pop (San Tropez, Fearless). One Of These Days, qui sera sublimé en live (Pompéi, P.U.L.S.E.) est, en quelque sorte, le rappel de ce qu'était la musique floydienne.
Voire ce qu'elle deviendra. C'est rock, progressif, vibrant, efficace, subtil, trippant. Bref, c'est du Floyd dans sa grande époque !

Note : 20/20

IMG000043


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines