Magazine Culture

Rompez, Hogan ! (5)

Publié le 05 octobre 2009 par Hongkongfoufou
Par Wally Gator

Rompez, Hogan ! (5) A l’heure où l’on commence à voir un peu partout sur la toile des trailers du remake de la célèbre série "The Prisoner", je m’interroge…

Quel intérêt peut présenter un remake ? Que ce soit d’une série par une série, d’une adaptation cinéma d’une série ou d’un film par un film, les puristes vous diront globalement qu’il n’y en a pas ! Pour ne citer que trois exemples : "The Prisoner", "Wild Wild West" et "L’emmerdeur", trois remakes trois échecs ? Pour "The Prisoner", qui sait ? Il faut être honnête, personne n’a encore rien vu, mais le trailer ne laisse rien présager de très bon… Le principal problème est que faire du neuf avec du vieux cela ne marche pas forcement bien, surtout si l’on veut absolument faire dans le spectaculaire, l’explosion à tout va et transformer les héros en athlètes complets parfaitement fitness-ités ! N’oublions pas le pire : vouloir absolument placer un acteur parce que c’est celui qui a la côte ! Souvenez vous de W. Smith en James West : sans rire, vous y avez cru ? Et que dire de "L’emmerdeur" dernière version… Un flop total… En même temps, c’est normal, vous aviez Lino Ventura et Jacques Brel, excusez du peu, et on vous sert R.Berry et P.Timsit…Je n’ai rien de particulier contre eux mais tout de même ! De temps en temps, je divague et j’ai des angoisses. Un remake de "Le Cerveau" avec J. Debouze en Arthur Lespinasse, Ramzy en Anatole et V. Diesel en Colonel Matthews : sous l’œil bionique et cruel du Colonel, le train s’envole dans une terrible explosion post-apocalyptique en faisant un quadruple saut périlleux, sur un fond de rires nerveux puisque Arthur et Anatole sont restés accrochés au wagon, ne vous en faites pas, ils vont s’en sortir, ils ont des parachutes… Brrr, j’en ai froid dans l’dos !

Ce qui m’amène à une autre question : quelles sont les motivations des gens qui font des remakes ? Franchement, à part faire de la thune sur un vieux concept qui a super bien marché, vous en voyez une autre vous, de motivation ? Moi, non. Le jour où un "remaker" me prouvera qu’il veut véritablement apporter quelque chose à l’édifice et que le pognon ce n’est pas l’essentiel alors je me méfierai moins.

On peut alors penser à "La Bataille des Thermopyles" et à "300". Mais parle-t-on vraiment de remake dans ce cas précis ? Je ne pense pas. En effet, le sujet traité est le même, certes, mais la façon de le traiter est complètement différente ! Si vous aimez les péplums (les pépla ?) hollywoodiens, paf : "La Bataille des Thermopyles" ! Une bonne guerre à l’arme blanche vue par l’Amérique du début des années soixante : bien propre et bien aseptisée. Vous préférez l’interprétation du dessinateur Franck Miller, hop : "300" ! Et là, on étripe, on découpe, c’est sombre, c’est malsain, c’est sanguinolent, c’est même à la limite du fantastique ! Bon, je retire ce que j’ai dit sur les explosions et les chippendales par la même occasion…



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Hongkongfoufou 2062 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine