Magazine Côté Femmes

Des nouvelles de Raymonde

Par Theclelescinqt

Des nouvelles de Raymonde

Ce week-end, il a encore fallu que je me tape Raymonde.

Est-ce une maladie ? Mon cher mari ne pourrait-il s'empêcher d'appeler ses parents, de les inviter, qu'ils viennent manger à la maison, que son père lui file un coup de main pour ses travaux ?

Ca a l'air d'être incurable.

Pour mon malheur, je suis sociable malgré les apparences. J'aime les gens, quoi. Tant que mes anticorps absorbent la crétinerie, mes défenses naturelles survivent, et puis un jour le bouclier naturel s'estompe. Et après on voit ce que ça donne face à deux beaux specimens planétaires, genre mon père ou ma belle-mère.

Repas dominical. Tout à coup la championne de la famille fixe les oreilles de ma fille et déclare qu'elles sont décollées.

Non elles ne sont pas décollées.

Mais; ajoute Raymonde; heureusement qu'elle, de son temps, elle a fait ce qu'il faut pour ses fils. Finaude, elle leur avait scotché les oreilles et foutu les dits appendices bien serrés dans un petit bonnet en plastique pour que les chérubins aient les oreilles bien plaquées. Hey...! La preuve : regarde leurs oreilles maintenant.

Ah ah ah...

Livide, ma belle-mère me fixe tandis que je la réinstruis, enfin, la base de la base. C'est génétique, la forme des oreilles, ma pauvre Raymonde, vous n'auriez rien fait que vos fils auraient tout pareil leurs petites oreilles de mutants comme ci-devant. C'est scientifique, y'a rien à faire. Evidemment, on peut torturer son gamin en lui fichant le crâne dans un étau pour lui donner la jolie forme d'un suppositoire, mais ce n'est pas avec un bout de scotch qu'on empêche les oreilles de se décoller. Et les infirmières, qu'est-ce qu'elles vous ont dit ?

Piquée, Raymonde m'informe qu'elle ne voit vraiment pas pourquoi elle en aurait parlé aux infirmières. Elle a fait ça toute seule chez elle, comme une grande débile.

Raymonde m'emmerde depuis dix ans avec ses sottises. Je ne vais pas la rater. J'insiste. "Et le médecin ? Il ne s'est pas marré ? "

Raymonde devient furieuse. Pourquoi le médecin se serait-il foutu de sa tronche ? (Euh, je ne vois vraiment pas pourquoi...ah ah ah..!!!) Il faudrait être vraiment méchant pour invoquer un truc semblable pour se moquer d'elle (en me fixant férocement.) Elle en veut pour preuve que le jour où elle a amené son chiot chez le médecin (je crois bien qu'elle a dit médecin !), parce que la bête avait du pus, le praticien ne s'est pas moqué d'elle.

C'est là que mon mari tend l'oreille (c'est pas facile pour lui) pour demander ce que c'est que cette histoire de pus. Je fouille dans mes archives mentales condensant dix ans de conneries raymondiennes pour traduire les propos de sa mère à mon mari, et lui rappeler que tout être mâle bandant, serait-ce un pauvre petit chien, produit du liquide séminal susceptible d'être pris pour du pus par la plupart des raymondes qui sévissent autour de nous.

Raymonde est encore plus furieuse. Le chien n'était pas en érection ! Mais il produisait du lubrifiant, c'est tout, impossible de faire le rapprochement.

"Et toi tu as la science infuse ? Et moi au moins; marmonne-t-elle; je n'ai pas fait de conneries, et mes gamins n'ont pas les oreilles décollées ! "

C'est vrai quoi, je suis trop douée. Je donne à manger à mes bébés quand ils ont faim, je ne les enrubanne pas dans des cocons d'araignée pour qu'ils aient les membres droits, et je ne leur enveloppe pas le crâne dans du papier d'alu avec une fourchette plantée dedans en les fichant devant NBC pour qu'ils apprennent l'anglais plus vite.

Trop forte !

Des nouvelles de Raymonde


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Theclelescinqt 5 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte