Magazine Cuisine

Quand Italie et bon goût ne font pas toujours bon ménage...

Par Armel

Un viticuleur italien, ne sachant plus comment vendre sa piquette, s'est lancé dans l'étiquetage douloureusement marketing... Pour résumer le débat, il a choisi d'aposer des dessins ou photos de personnages célèbres sur ses étiquettes. Quand il s'agit de Jean-Paul II ou de Bob Marley, cela peut prêter à sourire, tout en se disant que le breuvage proposé ne doit vraiment pas se suffire à lui-même pour lui attribuer une quelconque relation avec ces "icônes".

2009_09_14_invinodictatori.jpg

Quand il s'agit d'Hitler ou de Mussolini, c'est un tout petit peu plus délicat, pour le moins. Jusqu'à récemment, ainsi que nous l'indique Rue89, on pouvait trouver ça dans des enseignes GS, filiales de Carrefour, gérées en franchise. Le truc que je n'ai pas trop compris, c'est la question de savoir si ces produits se trouvaient à la centrale d'achat ou si le supermarché en question a fait cette sélection de façon autonome.

Conclusion, la dolce vita à l'italienne, c'est super, mais parfois, il y a un peu de laisser aller...


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Armel 2 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines