Magazine

Un diner vraiment parfait, une émission succulente

Publié le 06 octobre 2009 par Audedouay

M6 que d’aucuns appelaient la « petite chaine qui monte » est devenue à mon sens « la petite chaine au top ». Là où TF1 se contente de rééditer ses vieilles émissions, à l’instar d’une famille en or, de la Roue de la fortune ou de Tournez Manège ; M6 a fait preuve d’innovation et de prise de risque en lançant des émissions qui sont devenues très populaires. Au grand dam de la concurrence.

Par exemple, D&Co qui a lancé la mode du marouflage. Même si d’autres émissions de déco existaient avant c’est réellement Valérie Damidot qui est la grande figure de la rénovation d’intérieur (après on aime ou on aime pas, question de goût).

La Nouvelle Star qui s’est imposée avec succès dans le télé-crochet là où la Star Ac a finit par se casser les dents. La première émission de télé-réalité, Loft Story, c’était M6 aussi.

Une femme qui nous parle de foot (et qui s’y connaît) avec Estelle Denis, E=M6 de Mac Lesgy qui propose des sujets de vulgarisation scientifique, Oui chef qui a fait connaitre Cyril Lignac, c’est toujours M6.

Puis Pékin Express, les Desperate Housewives en clair, Bones, NCIS sont autant de succès d’audience pour la chaine.

DinerPresqueParfait2
Mais la vraie pépite de M6 est l’émission « Un diner presque parfait ». Quoique puisse inventer TF1 ou les autres chaines dans le créneau du « Diner », M6 les coiffe au poteau à chaque fois.

Le principe est simple : des candidats d’une même ville se reçoivent à tour de rôle pour diner. Ils se notent et le meilleur remporte de l’argent et une petite notoriété locale.

Les meilleurs des meilleurs, la crème de la crème se sont affrontés hier soir lors de la finale nationale, chacun portant bien haut l’étendard de sa région : Ile de France, Nord et Ouest, Est et Sud. Ces quatre finalistes, parrainés par des chefs prestigieux, chapeautés par Cyril Lignac et sous l’œil admiratif de Stéphane Rotenberg nous ont fait part de leur amour pour la cuisine.

C’est le jeune Grégory qui a remporté le concours. Jeune, beau, talentueux et plein d’audace (oui je m’emporte), il a bluffé le jury et les téléspectateurs. Bon comme je suis une fille, parisienne de surcroit, je soutenais Flore. Mais je ne suis vraiment pas déçue de cette finale qui nous a appris qu’avec de la passion, de la détermination et de la volonté, nous pouvions nous aussi chez nous réaliser des diners à peu près parfaits.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Audedouay 4 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte