Magazine Culture

AFI - Crash Love

Publié le 06 octobre 2009 par Newwavehooker
AFI - Crash Love
Les grands groupes ne meurent jamais. C'est ce qu'on dit. Preuve encore une fois avec ce nouveau disque de AFI. Si vous n'avez jamais voulu vous habiller en noir, avoir des meches, écouter the Cure entre 2 disques des Misfits, vous vous foutez bien de savoir qui est AFI. Et c'est bien dommage. Voila un groupe qui dans la case ultra formaté "Pop-punk Us" a su, avec le temps,  développer une image et un style bien à lui , pour en arriver sur les derniers albums à un mélange de goth-rock, de pop, de punk rock débridé et de refrains ultra accrocheurs. C'est un peu un croisement improbable entre The Smiths et The Misfits. 
Armé d'une formule magique et d'un magnifique disque, "sing the sorrow" en 2003, les années 2000 etaient promises à AFI, apres une montée en puissance dans la fin des 90s. Plus classieux , plus noir et bien meilleur en live que des blink182 ou autre groupes issus de cette scène, le groupe s'est un peu pris les pieds dans le tapis sur son avant-dernier disque "decemberunderground". A trop vouloir trouver la parfaite combinaison entre cold wave et punk, à trop chercher à se rapprocher du mainstream et à trop vouloir mettre dans leur musique des elements electroniques finalement superflus, je pensais qu'on les avait perdu.
Et voila Crash Love qui sort en ce moment même, et de retrouver un groupe qui revient à ce qu'il sait faire : des bonnes chansons, des bons refrains, et de l'energie plutot que de la surproduction et des arrangements trop fournis.Il y a des groupes qui savent faire simple et bon, AFI sait le faire,  et je suis content en entendant ce disque de me dire qu'en Live ça sera direct et percutant, les morceaux allant directement aux tripes. Même si vous etes completement hermetique à cette vague de groupe US punk-pop, franchement ouvrez spotify, ecoutez cet album. C'est bien meilleur qu'un dernier Green Day et bien plus intelligent (dans l'ecriture)que la plupart de la production actuelle dans le style. Et par pitié ne vous arretez pas  à l'image d'un groupe adulé par une scène emo-teenage. C'est ce qui se fait de mieux dans le genre et cet album vaut le detour.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Newwavehooker 3778 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte