Magazine Société

Hôtel Woodstock; Ang Lee

Publié le 06 octobre 2009 par Chezfab
Affiche-Hotel-Woodstock.jpg

Alors ok, certains reprochent à ce film de ne pas faire assez de place à la musique de l'époque. Mais ce n'est pas le but de Ang lee ! Le but du film est de nous plonger dans les coulisses de ce concert géant, et au sein de l'ambiance d'une époque qu'il aimerait revoir. Pour la musique, se reporter (et d'ailleurs on croise son tournage durant le film de Ang Lee) au fabuleux : Woodstock, de Michael Wadleigh.

De plus, il faut le dire directement, rien dans le film n'est a jeté. Le rythme est certes lent, mais tout est en filigrane, la relation entre la mère et le fils, la mère et son mari, son passé, l'homosexualité du fils, la libération sexuelle, la liberté... Non Ang Lee ne fait pas dans le caricatural (comme j'ai pu le lire) mais bien dans la caricature de l'image caricaturale, pour aller plus loin, ouvrir la perception.

Synopsis :

Un film de Ang Lee
Avec Emile Hirsch, Demetri Martin, Liev Schreiber
1969. Elliot, décorateur d'intérieur à Greenwich Village, traverse une mauvaise passe et doit retourner vivre chez ses parents, dans le nord de l'État de New York, où il tente de reprendre en mains la gestion de leur motel délabré. Menacé de saisie, le père d'Elliot veut incendier le bâtiment sans même en avoir payé l'assurance alors qu'Elliot se demande encore comment il va enfin pouvoir annoncer qu'il est gay...Alors que la situation est tout simplement catastrophique, il apprend qu'une bourgade voisine refuse finalement d'accueillir un festival de musique hippie. Voyant là une opportunité inespérée, Elliot appelle les producteurs. Trois semaines plus tard, 500 000 personnes envahissent le champ de son voisin et Elliot se retrouve embarqué dans l'aventure qui va changer pour toujours sa vie et celle de toute une génératio.

Sereinement mais avec passion, Ang Lee nous replonge dans l'époque et nous interroge sur la notre. Porte ouverte sur l'idée première de l'acceptation, de l'ouverture, le film est plus fin que ce que l'on pourrait penser au départ. Avec beaucoup d'humour en prime.

A voir donc, en VO, et surtout, à voir pour sortir plein de paix et de music !


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Chezfab 4794 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine