Magazine Culture

Tous au couvent !

Publié le 12 octobre 2009 par Fousdetheatre.com @FousdeTheatre
sister act.jpg

 J'ai eu le plaisir d'applaudir ce week end à Londres l'une des dernières productions de Stage Entertainment (Le Roi Lion, Cabaret, et Zorro pour la France), à savoir l'adaptation du film "Sister Act" en comédie musicale.

"Sister Act, The Musical" rassemble avec brio, dans une débauche de moyens, en évitant pas mal de travers du genre, tout ce que l'on peut attendre d'un show "façon Broadway". Musique live, chant, danse, décors riches et variés, paillettes en veux-tu en voilà, le tout à un rythme absolument saisissant, collant le spectateur à son fauteuil durant les deux heures trente minutes que dure ce spectacle.

Vous connaissez l'histoire ? Parce qu'elle est témoin d'un meurtre commis par son amant (qui du coup la recherche pour la supprimer), une jeune chanteuse est cachée par la police dans un couvent dont elle va prendre en main la chorale.

Saluons la remarquable prestation de celle à qui incombe la lourde tâche de succèder à Whoopi Goldberg (co-productrice du show), Patina Miller (photo). Cette jeune femme de 24 ans dont la voix est impeccable, ne singe à aucun moment l'interprète originelle (même si quelques clins d'oeil sont évidents dans la mise en scène) et parvient à imposer une  personnalité pleine d'énergie, rayonnante, entrainant derrière elle l'ensemble du couvent dont les locataires sont toutes parfaitement dessinées, de la mère supérieure (Sheila Hancock) à la ronde et pétillante Soeur Mary Patrick (Claire Greenway).

L'adaptation est réussie. L'action, transposée à la fin des années 70, donne à voir, en parallèle du couvent, l'ambiance disco des nuits de cette époque, certains rôles intelligemment repensés (notamment le flic Eddie) gagnent en épaisseur, livret et chansons se révèlent drôles, vifs, toujours bienveillants (mais jamais niais !). La partition est riche, moderne, et de qualité. On retiendra la magistrale leçon de chant de Deloris à l'ensemble de la chorale, petit bijou musical concluant superbement la première partie, une fluidité impressionnante (un seul noir durant le spectacle, tous les changements de décor se font à vue), et le plaisir évident de l'ensemble de la distribution à se donner chaque soir à deux cent pour cent, plaisir qui rejaillit sur l'ensemble du public.

Excellent divertissement grand public. Si vous aimez le genre, vous serez conquis.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Fousdetheatre.com 3248 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte