Magazine Cuisine

L’art de la cuisine française

Par Mathildescuisine

La cuisine française jouit d’une très belle réputation à travers le monde, considérée comme l’une des plus raffinée, sophistiquée et aboutie. Du développement de somptueux banquets au moyen âge à l’utilisation des herbes aromatiques et de techniques raffinées en passant par la célébration des produits du terroir, la cuisine française s’est construite à travers les âges pour donner naissance à un subtil mélange de mets soignés et de délicates saveurs. Aujourd’hui, de nombreux chefs s’inspirent de sa richesse et de sa finesse et tendent de repousser les limites de la créativité encore plus loin.

Mais cette cuisine dont tout le monde semble chanter les louanges n’aurait pas connu un tel prestige sans l’aide de passionnés qui l’ont  faire connaitre au delà des frontières. Auguste Escoffier, à qui l’on doit la modernisation et l’organisation de la haute cuisine française, est l’un des premiers à l’introduire, avec ses casseroles et ses cuillères en bois, dans les grands hôtels en Europe et en Amérique à la fin des années 1800.

Une cinquantaine d’années plus tard, une américaine débarque à Cherbourg avec son mari, envoyé par le gouvernement américain pour promouvoir l’art et la culture transatlantique à Paris. Cette femme hors du commun peu connu du public français mais à qui les anglo-saxons consacrent une grande dévotion, c’est Julia Child.

Julia Child

La cuisine française est une véritable révélation pour cette épicurienne dans l’âme. Diplômée de l’école culinaire Le Cordon Bleu, Julia Child se met en tête de rédiger un livre à l’attention des américaines qui n’avaient pas la chance d’avoir un cuisinier à la maison. Elle impose son style très particulier, sans chichi ni manière, et réussit à rendre la cuisine raffinée accessible à travers son ouvrage encore réédité, Mastering the Art of French Cooking.
Les américains découvrent alors les plaisirs de la blanquette de veau, de la sole meunière, du pâté en croute et du bœuf bourguignon.
Julie Powell

Cinquante ans plus tard, une jeune américaine lance son blog avec pour objectif de réaliser les  quelques cinq cents recettes de son inspiratrice culinaire en 365 jours. De cette expérience, Julie Powell en ressort grandit et fière d’avoir accomplit ce projet qui lui tenait tant à cœur.

Quelques années plus tard, une jeune bloggeuse française expatriée de l’autre coté de la Manche décide un vendredi soir de cuisiner son premier bœuf bourguignon… à la Julia Child.

24h plus tard, à la première bouchée, un silence religieux s’installe autour de la table. Seul le feu d’artifice de saveurs semble être autorisé à rompre la quiétude du moment…

Bœuf bourguignon à la Julia Child – 6 personnes
Le bœuf bourguignon est toujours meilleur le lendemain. Il aura plus de saveurs s’il est préparé la veille.

500g de lardon

Boeuf bourguignon

1,3kg de bœuf
2 carottes coupées en rondelles
1 oignon émincé
2 cuillères à soupe de farine
75 cl de vin rouge
50 cl de bouillon de bœuf
1 cuillère à soupe de tomate
2 gousses d’ail écrasées
3 branches de thym
2 feuilles de laurier
Une vingtaine de champignons

Faire blanchir les lardons dans 50 cl d’eau chaude.
Rincer et réserver les lardons sur du papier absorbant.
Faire chauffer le four à 240°C.
Dans une poêle sur feu moyen, faire revenir les lardons dans un filet d’huile d‘olive jusqu’à ce qu’ils dorent.
Réserver et garder l’huile restante dans la poêle.
Sécher les morceaux de bœuf un par un, avec du papier absorbant. De cette manière, ils prendront une belle couleur dorée.
Réchauffer la graisse des lardons avec de l’huile et faire revenir la viande, quelques morceaux à la fois jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés de tous les côtés. Réserver avec les lardons.
Dans la même poêle, faire revenir l’oignon et les carottes dans l’huile de cuisson. En rajouter si nécessaire.
Y verser le jus que la viande et les lardons auront rendu dans l’assiette, à l’aide d’une grande passoire.
Une fois les légumes deviennent tendres, ajouter la viande et les lardons. Saler et poivrer légèrement.
Saupoudrer la farine et mélanger de nouveau.
Mettre le fait-tout au four pendant 4 mn. Mélanger une nouvelle fois et remettre au four 4 mn. Cette opération permettra de couvrir la viande d’une fine croûte.
Remettre le fait-tout sur feu moyen et baisser la température du four à 160° C.
Verser le vin et assez de bouillon pour recouvrir la viande (il n’est pas nécessaire de tout utiliser. Si possible, garder du bouillon pour les champignons).
Ajouter le concentré de tomates, l’ail, le thym et le laurier.
Amener doucement à petite ébullition.
Couvrir et mettre au four pendant 3 heures.
Mélanger de temps en temps et rajouter du bouillon si nécessaire.
Pendant ce temps, rincer et émincer les champignons.
Faire chauffer une grosse noix de beurre dans une poêle et y faire revenir les champignons pendant quelques minutes sur feu vif.
Ajouter le reste de bouillon et laisser cuire a feu doux pendant 5/7mn.
Pour un meilleur résultat, ne pas cuire tous les champignons ensemble. Répéter l’étape en plusieurs fois si nécessaire.
Ajouter les champignons au fait-tout une demi-heure avant la fin de la cuisson.
Servir avec une purée maison ou des tagliatelles.

Posted in *MEALS, DIFFICULTY, Dinner, Easy, Lunch, TIME, Up to 1 hour Tagged: Auguste Escoffier, boeuf, Boeuf bourguigon, champignons, Julia Child, lardons, laurier, thym

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Mathildescuisine 10 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines