Magazine Culture

The Dead Weather 2009/?

Publié le 13 octobre 2009 par Numfar
The Dead Weather 2009/?

Jack White III : chant, batterie
Jack Lawrence : basse
Alison Mosshart : chant
Dean Fertita : guitare, claviers
Toujours surprenant ce Jack, jamais où on l’attend celui-là.
Dernière tournée des Raconteurs : un soir, Jack invite Alisson Mosshart, la chanteuse de The Kills qui faisaient leur première partie, de venir chanter quelques titres avec eux .
Le feeling passant plutôt bien, il n’en faut pas plus pour qu’une fois la tournée terminée, et Brendan Benson se concentrant sur son album solo, Jack décide d’une collaboration avec cette chanteuse absolument démente dont la voix n’est pas si éloignée de la sienne.
Avec eux, deux musiciens très familiers : Jack Lawrence, le bassiste des Raconteurs et Dean Fertita (Queens Of The Stone Age) qui a aussi beaucoup joué avec eux.
-Et c’est qui le batteur?
-Ben Jack voyons!
Jack avait commencé sa carrière de musicien comme batteur avant d’opter pour la guitare, mais sa rencontre avec Patrick Keeler lui a donné envie de reprendre les baguettes (il a d’ailleurs adopté son style de jeu).
Il en joue et plutôt bien d’ailleurs sur le duo avec Alicia Keys “Another way to die”.
C’est ainsi qu’est publié le premier single : “Hang you from the heavens” en mars 2009 (#8 US) avec une reprise de Gary Numan “are friends electric?”.
L’album sortira en juillet 2009 : “Horehound” (#6 US-#14 UK), produit par Jack White III.
60 feet tall (Mosshart-Fertita)
Hang you from the heavens (Mosshart-Fertita)
I cut like a buffalo (White)
So far from your weapon (Mosshart)
Treat me like your mother (White-Lawrence-Mosshart-Fertita)
Rocking horse (White-Mosshart)
New pony (Dylan)
Bone house (White-Lawrence-Mosshart-Fertita)
3 birds (White-Lawrence-Mosshart-Fertita)
No hassle night (White-Mosshart)
Will there be enough water? (White-Fertita)
Un album surprenant en tous points, même si on retrouve des traces de blues et quelques excellents titres (treat me like your mother et will there be enough water) force est d’avouer que de tous les albums publié par Jack White, il est probablement celui qui me plaît le moins.
J’aime beaucoup le son de cet album, encore une fois très roots, particulièrement le son de la batterie, mais c’est au niveau de l’inspiration que ça pêche un peu.
Les titres se ressemblent trop, on ne retrouve pas la variété de styles qui faisaient la force de ses albums précédents.
Je regrette de n’avoir pas vu les Dead Weather en concert, parce que j’ai vraiment l’impression que ça doit décoiffer en live et je pense que si ça avait été le cas, mon opinion sur cet album aurait certainement été différent.
Le titre “Treat me like your mother” est sorti en single sans réussir à se classer dans les charts US.
Pour résumer : kudos pour les surprises et pour un groupe étonnant et explosif, mais je préfère réécouter mes White Stripes et mes Raconteurs.
A+ Jack!
© Pascal Schlaefli


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Numfar 50 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte