Magazine Sport

NFL 2009 Semaine 5

Publié le 14 octobre 2009 par Vinz

Voici le résumé de la 5ème semaine de la saison régulière de la NFL. New Orleans, Chicago, Green Bay et San Diego sont au repos ce dimanche.

Ronnie Brown dans luniforme orange (???) des Dolphins. Un effet des soeurs Williams ?

Ronnie Brown dans l'uniforme orange (???) des Dolphins. Un effet des soeurs Williams ?

Saint Louis Rams : 10              Minnesota Vikings : 38

Comme prévu il n’y a pas eu match. La défense des Vikings facilite la tâche en sackant Kyle Boller et Jarod Allen reprend le fumble pour aller marquer ; d’ailleurs il en a repris un autre, Saint-Louis commettant 3 pertes dans la partie. Les Rams sont complètement dépassés par Adrian Peterson qui n’écrase pas le match mais marque deux fois quand même. « Denise » Favre y va d’un match solide (18-24, 232 yards, 1 TD et 1 int) pour mener l’attaque de Minnesota

Tampa Bay Buccaneers : 14                Philadelphie Eagles : 33

Blessé, McNabb a pu se refaire une petite santé avec la semaine de repos des Eagles. Et cela s’est bien vu : 16/21, 263 yards à la passe et 3 passes gagnantes pour le quaterback vétéran de Philadelphie. Ses trois passes décisives ont lieu en première mi-temps dont deux à Maclin (142 yards en 6 réceptions). Les Buccaneers ont manqué de réalisme en première mi-temps : ils échouent deux fois sur un quatrième essai et Josh Johnson est intercepté sur le dernier jeu avant la pause. En deuxième mi-temps, le QB rookie des Bucs lance deux autres crêpes qui coûtent au final dix points puis subit un autre sack pour une victoire assez large des Eagles.

Le show McNabb-Maclin

New York Giants : 44               Oakland Raiders : 7

Eli Manning était blessé mais il a pu débuter la rencontre. J’écris bien débuter car il ne l’a pas fini. A vrai dire, ce n’était pas nécessaire car le travail fait (2 passes de TD et une avance de 28-0 après 20 minutes de jeu), il pouvait se faire soigner et céder sa place à David Carr. Les Raiders n’ont marqué que sur un drive consécutif à un ballon perdu sur réception d’un dégagement. En effet, JaMarcus Russell et son orchestre ont été fidèles à leur réputation : nuls.  Le QB des Raiders perd 3 ballons et se fait plaquer 6 fois (merci la ligne offensive mais les Giants ont de sérieux clients). Ahmad Bradshaw (2 TD) et Byron Jacobs se sont régalés à la course. Un vrai massacre.

Kansas City Chiefs : 20           Dallas Cowboys : 26 (prolongation)

Une nouvelle fois, les Chiefs peuvent nourrir bien des regrets. Ils ont pris les choses en main en début de rencontre. Placé en Tight End sur l’action, Mike Vrabel marque même un TD sur la passe de Cassel pour donner une avance de 10-0 à Kansas City. Un FG de Folk ramène les Cowboys à moins sept (3-10) juste avant le repos. Dans le troisième quart-temps, les Chiefs prennent à nouveau une avance de 10 points (13-3) avant que les Cowboys ne se réveillent en attaque : Tashard Choice réussit une course victorieuse de 36 yards (92 gagnés en 8 courses seulement) puis leur drive s’achève par un placement de Folk qui égalise à 13-13. A deux minutes de la fin, Romo lance une passe à Miles Austin qui marque, Dallas prend enfin l’avantage. Avec 24 secondes à jouer, Matt Cassel montre enfin pourquoi les Chiefs ont tant voulu de lui : sa passe à Bowe force la prolongation. Les joueurs du Kansas récupèrent la possession au coup d’envoi mais n’avancent pas. Et c’est Tony Romo qui trouve une deuxième fois Miles Austin qui met fin au match après une magnifique action de 60 yards ; le receveur réussit la meilleure performance d’un joueur à son poste cette saison avec 250 yards gagnés en 10 attrapés.

Appréciez l\’exploit de la semaine

Detroit Lions : 20       Pittsburgh Steelers : 28

Le scénario est habituel désormais. Les Steelers sont incapables de ne pas se faire peur. Quant aux Lions, ils devaient compter sans Stafford, blessé et remplacé par Daunte Culpepper (non ce n’est pas le titre d’une chanson des Scarabées). Les Steelers sont plus efficaces en début de rencontre, ils marquent deux TD contre deux FG aux Lions. Detroit ne cède pas facilement : Williams James intercepte une passe de Roethlisberger et va marquer. Le QB des sidérurgistes ne se démonte pas et conduit à un troisième TD de Pittsburgh qui maintient une avance de 8 points à la mi-temps. Les Steelers tuent le match sur une longue passe de Big Ben à Mike Wallace (28-13) mais encore une fois l’attaque s’endort. A moins de 5 minutes, les Lions marquent et espèrent à nouveau mais finalement la défense de Pittsburgh réussit à contenir leur dernier effort.

Carolina Panthers : 20           Washington Redskins : 17

Un coulage en règle des Redskins. L’équipe de la capitale fédérale menait à un moment 17-2 après le deuxième TD personnel de Clinton Portis, 5 minutes après le début du troisième quart. Et puis les Panthers se sont réveillés, surtout Jake Delhomme. Le QB de la Caroline lance une passe de TD à King (9-17). La défense stoppe les Redskins et sur la série suivante, l’attaque marque un FG. La rencontre bascule à 10 minutes de la fin sur une action curieuse : sur un retour de punt, un joueur des Panthers bouscule un autre des Redskins qui percute son équipier (El-Randle) qui relançait le dégagement ; El-Randle lâche le ballon qui tombe sur le pied de celui qui l’a poussé et les Panthers récupèrent le ballon sur les 12 yards de Washington. Après visionnage, les arbitres n’ont pas considéré qu’il y avait faute sur la poussée.

Jugez-en plutôt

La formation de la Charlotte en profite avec une course gagnante de Stewart deux jeux plus tard. Plus rien n’est marqué, les Panthers arrive à conserver le ballon dans les dernières minutes.

Buffalo Bills : 3            Cleveland Browns : 6

Peut-on dire qu’entre ces deux équipes bien faibles, le match a été carrément mauvais en attaque ? Titulaire du poste de QB chez les Browns, Derek Anderson réalise une performance méga-Jamarcusienne avec un mythique … 2/17 !! Heureusement que les 117 yards de Jamal Lewis ont permis d’avancer un peu. Les Browns s’imposent à 23 secondes de la fin par un placement de Billy Cundiff. Au moins l’Ohio nord ne finira pas sans victoire. Quant aux Bills, ils sont aussi nullissimes.

Baltimore Ravens : 14            Cincinnati Bengals : 17

Un gros match assez inattendu entre les deux leaders de l’AFC Nord. La rencontre est très physique. Les adversaires de Baltimore semblent décidés à prendre les Ravens à leur propre jeu. Mais ça commence mal pour les surprenants Bengals : un FG manqué ,puis après avoir capté une passe de Flacco, l’équipe encaisse un touché quand Ed Reed retourne une interception contre Palmer dans la zone.  Sous l’impulsion de Cedric Benson qu’on retrouve au plus haut niveau (120 yards à la course), les Bengals arrivent à passer à la fin du troisième quart-temps (10-7). La rencontre est très serrée et se joue sur rien. Ce rien, c’est l’action incroyable de Ray Rice : petite passe de Joe Flacco, le coureur est plaqué mais ne tombe pas, se relève et va courir pour conclure une action sur 47 yards, son premier TD sur réception. Magnifique : 14-10 pour les Ravens. Le coup est rude pour Cincinnati mais Carson Palmer nous ressort le coup de Cleveland avec des jeux décisifs dans des positions critiques, bien aidé par l’indiscipline des Ravens sur la série : il trouve Andre Caldwell dans l’en-but à 22 secondes de la fin. La dernière série se termine par une passe ave-maria qui aboutit dans les bras de la défense des Bengals. Quelle surprise de ce début de saison ! Cincinnati a fait tomber les gros bras et Pittsburgh a désormais moins l’air ridicule.

Le jeu du match : l\’exploit de Ray Rice

San Francisco 49ers : 10       Atlanta Falcons : 41

Dix minutes de bonnes, c’est peu pour gagner un match surtout quand on est déjà mené au score. C’est pourtant ce qui s’est passé pour les 49ers contre Atlanta. Les 10 minutes, les cinq dernières du premier quart et les cinq premières du deuxième, ont permis à San Francisco de revenir à 10-14. Mais pour tout le reste ce la a été la démonstration des Falcons en attaque comme en défense. Roddy White capte 8 passes pour 210 yards gagnés et inscrit deux TD. Michael Turner en marque trois et Matt Ryan en réussit un à la course en plus d’en adresser deux par la passe. Les 21 points marqués dans les 7 dernières minutes du deuxième quart-temps sont purement rédhibitoires. Après une mauvaise sortie et une semaine de repos, Atlanta a rectifié le tir.

Seattle Seahawks : 41             Jacksonville Jaguars : 0

De retour, Matt Hasselbeck a pris le temps de détruire la défense des Jaguars. Un début de match tranquille (3-0 premier quart) puis 17 points inscrits en 8 minutes. Auteur de 4 passes de touché, Hasselbeck a servi deux fois dans l’en-but Burleson et Housmandzadeh. Du côté des Jaguars, rien n’est allé : David Garrard a été plaqué 5 fois et a perdu deux fois le ballon dans des situations favorables. Bref une après-midi de chien pour Jacksonville et une victoire qui fait franchement du bien.

Denver Broncos : 20                                New England Patriots : 17 (prolongation)

Ancien coordonnateur offensif de l’attaque des Patriots, McDaniels affronte pour la première fois son patron Bellichick. Les choses commencent bien pour Boston avec une avance de 10 points après le premier quart-temps, qui s’est maintenue jusqu’à la pause (17-7). Mais McDaniels arrive à faire quelques miracles avec Kyle Orton, qu’on trouvait si médiocre avec les Bears. C’est vrai aussi que les Broncos arrivent à avoir un support décent et régulier dans le jeu de courses. Quoiqu’il en soit, Orton trouve deux fois Marshall qui inscrit deux TD dont celui de l’égalisation. Mais les Pats avaient l’occasion de tuer le match comme ils savent bien le faire ; Tom Brady perd le ballon à un moment critique mais la défense de Boston tient le coup pour arriver à la prolongation. Avec la possession, les Broncos réussissent à avancer jusqu’à permettre à Matt Prater de réussir le FG de 41 yards et de gagner un cinquième match.

Arizona Cardinals : 28            Houston Texans : 21

Match très curieux à Glendale. Les Cardinals sont d’abord intouchables, à l’image de Kurt Warner qui réussit pratiquement toutes ses passes en première mi-temps. L’Arizona mène 21-0 à la pause avec deux TD sur réception de Larry Fitzgerald. Puis les Texans se réveillent en attaque. Autre grand receveur de la Ligue, Andre Johnson réussit deux TD sur des passes de Schaub, qui replacent les Texans à hauteur (21-21). Le momentum est clairement dans le camp des Texans jusqu’à l’interception de Rodgers-Cromartie qui retourne sur 49 yards et va marquer. Pourtant la partie n’est pas finie : une grosse relance sur le coup d’envoi d’Andre Davis, puis une situation pour marquer à 1 yard de la ligne des Cards. La défense fait le reste et l’Arizona se relance par cette victoire.

Tennessee Titans : 9                                Indianapolis Colts : 31

Sans doute on a vu la fin de l’ère Kerry Collins comme partant au Tennessee. Les Titans ont été dépassés une fois de plus, par les Colts cette fois-ci qui montrent une impression de sérénité dans leur jeu. Le jeu de course des Titans n’a pas réussi à prendre en défaut la défense des Colts, je n’ajouterai pas sur l’attaque aérienne. La partie s’est déroulée dans un scénario habituel : Indianapolis creuse l’écart en deuxième quart-temps (14-3 pour mener 21-9 à la mi-temps) puis gère tranquillement la fin de rencontre. Malgré une interception, Peyton Manning est encore une fois au-dessus du lot (36/44, 309 yards et 3 passes de TD) et Austin Collie capte deux passes de touché.

Miami Dolphins  : 31        New York  Jets  : 27

Gros match en perspective pour le Monday Night Football. Et la rencontre a tenu toutes ses promesses. Les Dolphins sont les premiers à marquer sur une course d’1 yd de Ronnie Brown (7-0). Arrivé en début de semaine de Cleveland, Braylan Edwards se signale immédiatement en réceptionnant une passe de Mark Sanchez dans l’en-but de Miami en fin de premier quart-temps. Mais après la fin de celui-ci ce sont les Floridiens qui sont devant 10-7. Le deuxième est dominé par les Jets qui sont supérieurs en défense et mènent de bons drives en attaque. Pourtant New York doit se contenter de deux placements ; l’équipe mène 13-10 à la pause.

En troisième quart, il ne se passe pas grand-chose dans la première moitié. Les Dolphins mènent une très longue série offensive (plus de 8 minutes), qui se conclue par un TD d’Anthony Fasano. L’attaque wildcat, qui avait fait des merveilles l’an passé, continue de surprendre. Menés 13-17, les Jets mettent deux minutes à repasser devant et un TD de Thomas Jones (20-17). Le même temps suffit aussi aux Dolphins pour inscrire le troisième touché de la soirée : une longue passe de Henne, excellent avec 20/26 à la passe et 2 TD pour 241 yards gagnés, à Ginn (24-20).

Les Jets repartent en bonne position avec quelques échanges de coups de pied de dégagement. Thomas Jones réussit un nouveau touché à la course et les Jets sont à nouveau devant (27-24). Les Dolphins ont encore 5 minutes pour renverser la situation. Ils prennent presque tout le temps et Ronnie Brown inscrit le TD victorieux à 6 secondes de la fin. Miami l’emporte 31-27 au terme d’un match d’un excellent niveau où aucun ballon n’a été perdu et un seul sack enregistré.

Classements

National Football Conference

East Division W L T PCT PF PA Home Road DIV CONF Strk Last5

New York Giants
Giants New York 5 0 0 1.000 151 71 2-0 3-0 2-0 3-0 W5 5-0

Philadelphia Eagles
Eagles Philadelphie 3 1 0 .750 127 86 2-1 1-0 0-0 2-1 W2 3-1

Dallas Cowboys
Cowboys Dallas 3 2 0 .600 122 98 1-1 2-1 0-1 2-1 W1 3-2

Washington Redskins
Redskins Washington 2 3 0 .400 73 82 2-0 0-3 0-1 2-3 L1 2-3

West Division W L T PCT PF PA Home Road DIV CONF Strk Last5

San Francisco 49ers
49ers San Francisco 3 2 0 .600 112 98 2-1 1-1 3-0 3-2 L1 3-2

Arizona Cardinals
Cardinals Arizona 2 2 0 .500 85 89 1-2 1-0 0-1 0-1 W1 2-2

Seattle Seahawks
Seahawks Seattle 2 3 0 .400 115 82 2-1 0-2 1-1 1-2 W1 2-3

St. Louis Rams
Rams Saint-Louis 0 5 0 .000 34 146 0-2 0-3 0-2 0-5 L5 0-5

North Division W L T PCT PF PA Home Road DIV CONF Strk Last5

Minnesota Vikings
Vikings Minnesota 5 0 0 1.000 156 90 2-0 3-0 2-0 4-0 W5 5-0

Chicago Bears
Bears Chicago 3 1 0 .750 105 78 2-0 1-1 1-1 2-1 W3 3-1

Green Bay Packers
Packers Green Bay 2 2 0 .500 104 93 1-1 1-1 1-1 2-1 L1 2-2

Detroit Lions
Lions Detroit 1 4 0 .200 103 162 1-2 0-2 0-2 1-3 L2 1-4

South Division W L T PCT PF PA Home Road DIV CONF Strk Last5

New Orleans Saints
Saints New Orleans 4 0 0 1.000 144 66 2-0 2-0 0-0 2-0 W4 4-0

Atlanta Falcons
Falcons Atlanta 3 1 0 .750 102 63 2-0 1-1 1-0 2-0 W1 3-1

Carolina Panthers
Panthers Carolina 1 3 0 .250 57 104 1-1 0-2 0-1 1-3 W1 1-3

Tampa Bay Buccaneers
Buccaneers Tampa Bay 0 5 0 .000 68 140 0-2 0-3 0-0 0-4 L5 0-5

American Football Conference

East Division W L T PCT PF PA Home Road DIV CONF Strk Last5

New York Jets
Jets New York 3 2 0 .600 101 88 2-0 1-2 1-1 3-1 L2 3-2

New England Patriots
Patriots New England 3 2 0 .600 104 91 3-0 0-2 1-1 2-2 L1 3-2

Miami Dolphins
Dolphins Miami 2 3 0 .400 112 106 2-1 0-2 2-0 2-2 W2 2-3

Buffalo Bills
Bills Buffalo 1 4 0 .200 77 116 1-2 0-2 0-2 0-3 L3 1-4

West Division W L T PCT PF PA Home Road DIV CONF Strk Last5

Denver Broncos
Broncos Denver 5 0 0 1.000 99 43 3-0 2-0 1-0 4-0 W5 5-0

San Diego Chargers
Chargers San Diego 2 2 0 .500 101 102 1-1 1-1 1-0 2-2 L1 2-2

Oakland Raiders
Raiders Oakland 1 4 0 .200 49 130 0-2 1-2 1-2 1-3 L3 1-4

Kansas City Chiefs
Chiefs Kansas City 0 5 0 .000 84 138 0-3 0-2 0-1 0-2 L5 0-5

North Division W L T PCT PF PA Home Road DIV CONF Strk Last5

Cincinnati Bengals
Bengals Cincinnati 4 1 0 .800 101 90 1-1 3-0 3-0 3-1 W4 4-1

Baltimore Ravens
Ravens Baltimore 3 2 0 .600 138 97 2-1 1-1 1-1 3-2 L2 3-2

Pittsburgh Steelers
Steelers Pittsburgh 3 2 0 .600 113 98 2-0 1-2 0-1 2-1 W2 3-2

Cleveland Browns
Browns Cleveland 1 4 0 .200 55 121 0-2 1-2 0-2 1-3 W1 1-4

South Division W L T PCT PF PA Home Road DIV CONF Strk Last5

Indianapolis Colts
Colts Indianapolis 5 0 0 1.000 137 71 2-0 3-0 2-0 3-0 W5 5-0

Jacksonville Jaguars
Jaguars Jacksonville 2 3 0 .400 97 127 1-1 1-2 2-1 2-1 L1 2-3

Houston Texans
Texans Houston 2 3 0 .400 115 120 1-2 1-1 1-1 2-2 L1 2-3

Tennessee Titans
Titans Tennessee 0 5 0 .000 84 139 0-2 0-3 0-3 0-5 L5 0-5

L’opinion du chef :

1. Indianapolis semble destinée à gagner l’AFC Sud car aucune équipe n’est en mesure de contester leur domination.

2.Cincinnati est de moins en moins un « joke ». Marvin Lewis a trouvé une défense, somme toute assez physique mais l’équipe va-t-elle tenir toute une saison ?

3. Denver n’avait pas débuté par 5 victoires depuis un petit moment. L’effet Josh McDaniels, allié à l’éclosion tardive de Kyle Orton, puis de l’émergence du rookie Moreno et d’une défense qui se révèle aussi après avoir été passoire pendant bien des moments.

4. Les Giants et les Vikings sont nettement au-dessus de leur division respective mais les Eagles peuvent encore titiller les vainqueurs du Super Bowl 2008.

5. Les Dolphins avaient perdu leurs 3 premiers matches contre des équipes d’autres divisions. Les victoires contre Buffalo et les Jets les replacent en bonne position dans une division très ouverte. Sauf pour les pitoyables Bills, incapables d’enfoncer une (autre) pitoyable équipe (Cleveland).

6.Steve Spagnuolo est le génie qui a dégoûté à jamais les Patriots en 2008 en stoppant leur attaque au Super Bowl gagné par les Giants. Mais avec les Rams il semble ne pas savoir comment s’en sortir. Les Rams feront-ils mieux que les Lions avec 17 défaites en 16 matches cette saison ?

Ailleurs (enfin au-delà des lacs).

15ème journée du championnat de la LCF. Pour ceux qui l’ignorent, le jour de l’ »Action de Grâce » où Thanksgiving se tient le deuxième lundi d’octobre au Canada.

Voici les résultats :

Edmonton- Colombie Britannique 31-34

Saskatchewan- Toronto 32-22

Montréal-Calgary 32-11 (victoire trop facile des Alouettes avec une défense en béton)

Hamilton-Winnipeg 28-38

Les classements

Division Ouest

  PJ V D N Pts P C À domicile À l’étranger DIV.

Saskatchewan 14 8 6 0 16 401 372 4 – 3 – 0 4 – 3 – 0 3 – 4 – 0

Calgary 14 8 6 0 16 398 336 5 – 2 – 0 3 – 4 – 0 4 – 2 – 0

C.-B. 14 7 7 0 14 338 375 4 – 3 – 0 3 – 4 – 0 4 – 3 – 0

Edmonton 14 6 8 0 12 359 430 4 – 4 – 0 2 – 4 – 0 3 – 5 – 0

Division Est

  PJ V D N Pts P C À domicile À l’étranger DIV.

y – Montréal 14 12 2 0 24 445 215 7 – 0 – 0 5 – 2 – 0 6 – 0 – 0

Hamilton 14 6 8 0 12 322 347 5 – 3 – 0 1 – 5 – 0 2 – 5 – 0

Winnipeg 14 6 8 0 12 294 371 3 – 3 – 0 3 – 5 – 0 3 – 4 – 0

Toronto 14 3 11 0 6 265 376 1 – 5 – 0 2 – 6 – 0 3 – 5 – 0

A la semaine prochaine.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Vinz 627 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine