Magazine Culture

Légitime parce qu’élu ou élection piège à con ?

Publié le 14 octobre 2009 par Jmichel
Jean Sarkozy est un élu. Ce sont les électeurs qui lui donnent sa légitimité.
Elu quoi, élu quand, élu comment, élu par qui ? Elu conseiller général des Hauts-de Seine, le 9 mars 2008, comme candidat de la majorité présidentielle, par les électeurs du canton sud de Neuilly.
Comment a-t-il pu être candidat de la majorité présidentielle à 21 ans dans une circonscription difficile pour la majorité présidentielle ? Il s’était courageusement porté volontaire pour partir au combat malgré un appui mitigé de l’UMP (c’était Arnaud Teullé qui avait été initialement investi par l'UMP dans ce canton), combat qu’il a gagné de haute lutte par son seul talent.
Extraits d’une interview de l’époque :
Vous en êtes où dans vos études ?
« Je suis en deuxième année de droit. C’est plutôt du droit public, donc c’est totalement convergent avec le mandat que j’aimerais bien exercer. »
« Dans ma formation de juriste ou dans le débat public, je mets le même investissement. »
(c’était en février 2008, le diplôme de fin de deuxième année de droit, il ne l’a semble-t-il toujours pas obtenu, c’est bien la preuve qu’il n’y a aucun favoritisme, sauf peut-être la possibilité de s’inscrire plus de fois qu’il n’est habituellement autorisé)
Si vous êtes élu, vous allez travailler sous les ordres de Patrick Devedjian, président du conseil général des Hauts-de-Seine. Est-ce qu’à terme, vous allez chercher à lui piquer sa place ?
« Quelle question ! Patrick Devedjian est un des plus grands personnages du champ politique actuel. J’ai non seulement un profond respect mais de l’admiration pour cet homme. Quand il parle, j’écoute. Je serai très heureux, si les Neuilléens me font confiance, de travailler à ses cotés. »

Vous considérez que vous avez beaucoup de choses à apprendre ?
« Bien évidement, on a tous beaucoup de choses à apprendre. C’est l’avantage quand on est jeune, on a le temps pour apprendre, le temps de faire des erreurs, et le temps de rebondir. »

Et l’élection du Président de l’EPAD ?
Le Président de l’EPAD est élu par ses administrateurs : la moitié représente l’Etat et est désignée par les ministres-collaborateurs de Niquolas Sarkozy, l’autre représente les collectivités locales, soit le Conseil Général des Hauts-de-Seine, le Conseil régional d'Ile-de-France, les villes de Courbevoie, Nanterre, Puteaux, Paris, le Syndicat des Transports d'Ile-de-France et la Chambre de Commerce et d'Industrie de Paris.
Lequel va voter contre Jean Sarkozy ????

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jmichel 67 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte