Magazine Conso

Dominique A - Sur nos forces motrices

Publié le 19 octobre 2007 par Stéphane Kahn
PICT0009-copie-2.JPG Un beau cadeau à la sortie de L'Européen, le 29 octobre 2001...

La  première fois, c'était en 1999. Le 14 avril. L'album Remué venait de sortir. Et rien ne serait plus comme avant. C'était le plus sombre, le plus tourmenté, comme une claque donnée aux malentendus consécutifs au succès du Twenty Two Bar, ce morceau qui aurait pu être un tube (voir ici l'analyse du clip). Aujourd'hui, Remué, c'est encore l'album de Dominique A que je préfère. Cela ne doit pas être son cas tant ce disque suinte la colère, le malaise et la rage. Pourtant, s'il ne devait en rester qu'un...
Du balcon de la Cigale, il y a huit ans donc, je découvre Dominique A sur scène. Sec, intense (à l'image du disque), le concert est peu aimable, très rock. La gestuelle du chanteur m'impressionne, cette façon de bouger les bras devant lui, de marteler le rythme avec son corps, ses pieds, ses mains. Plus tard, dès lors qu'il s'affublera plus souvent d'une guitare, cela sera moins marquant. Dans mon souvenir, ce soir-là, il n'y eut pas de rappel. Je me rappelle aussi qu'il joua une version très punk du Courage des oiseaux et que beaucoup de fans furent déçus du tournant peu amène que prenait ce soir-là la musique du délicat auteur de La fossette
Depuis, je l'ai revu de nombreuses fois, chaque fois qu'il passe à Paris en fait. En solo, avec guitare et séquenceur, ou accompagné d'un groupe. De l'Européen aux Bouffes du Nord en passant par la Coopérative de Mai à Clermont-Ferrand ou la Cité de la Musique avec Katerine, chaque nouveau concert fut l'occasion pour le Nantais de revisiter un répertoire d'une qualité constante. 
Car Dominique A sur scène, ce n'est décidément pas la même chose qu'en studio. Il faut regarder son dvd En solo aux Bouffes du Nord, l'une des meilleures captations de concert que j'ai pu voir, pour mesurer à quel point Dominique A est l'un des meilleurs artistes français sur scène. Aujourd'hui, Sur nos forces motrices, bien beau premier album live, vient à son tour en témoigner. Avec un groupe aventureux qui rappelle un peu celui qui accompagnait Alain Bashung sur la "Tournée des grands espaces", Dominique A s'empare de ses chansons comme si leurs paroles venaient juste d'être couchées sur le papier. Les disques live sont souvent anecdotiques, dispensables, superfétatoires. Ce n'est pas le cas ici tant Sur nos forces motrices donne l'impression que les quinze chansons le composant n'ont jamais été entendues avant.
Il faut par exemple écouter ci-dessous la version studio de Pour la peau et sa transposition live. Ou encore, en vidéo, cette version impressionnante du Courage des oiseaux qui, sur la fin, ferait presque penser à du New Order...





Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Stéphane Kahn 209 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines