Magazine Société

Un général français commandeur suprême de l'OTAN

Publié le 09 septembre 2009 par Flavienneuvy

1966 : la France quitte le commandement militaire de l'OTAN sur décision du Général de Gaulle.

2009 : Nicolas Sarkozy souhaite que la France réintègre le commandement militaire de l'OTAN 43 ans après l'avoir quitté. La décision a provoqué de nombreuses réactions négatives à gauche comme à droite. Aujourd'hui, le général Stéphane Abrial prend un des deux postes de commandeur suprême (SACT). C'est la première fois depuis que l'OTAN existe (1949) que l'un de ces postes stratégiques est occupé par un non-américain. Le président Sarkozy a eu raison de faire revenir la France dans le commandement militaire. Comment comprendre et accepter que nos soldats puissent participer à des opérations militaires sans que nos officiers soient associés aux prises de décision ? Parmi les objections les plus souvent citées, figure l'idée selon laquelle le retour de la France dans le commandement intégré allait nous contraindre à nous aligner systématiquement sur les décisions américaines. Argument faible et sans consistance. Il est préférable d'être associé aux prises de décision que de les subir ?

J'ajoute que même si le contexte géopolitique a beaucoup évolué depuis 1949 (fin de la guerre froide), il n'en reste pas moins que le monde est très instable. L'Iran n'est pas particulièrement rassurante, la Chine et la Russie continuent leur effort d'armement et dépensent chaque année des dizaines de milliards de dollars pour augmenter leur puissance de feu. Bref, dans ce contexte c'est bien de pouvoir compter sur une Alliance Atlantique solide avec nos alliés de toujours.

Flavien Neuvy


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Flavienneuvy 1312 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine