Magazine Culture

Nigel Peake, "Parts of Small Time adventures" (Mediabus)

Publié le 10 août 2009 par Blogcoolstuff

Les plus attentifs d'entre vous se souviennent peut-être que je me suis déjà fait l'écho d'une précédente publication de l'artiste irlandais dans un billet datant de novembre 2008. Il faut toutefois croire qu'on ne parle jamais trop de Peake puisque son dernier fanzine, Small Time adventures, bien que publié à seulement 250 exemplaires, n'est toujours pas épuisé alors même qu'il est disponible sur son site depuis bientôt 15 jours...
Soit donc un carnet de voyage (USA, Europe, Asie) d'un genre un peu spécial puisque, presque complètement dénué de textes (comme d'habitude, Peake se contente de légender de façon sommaire quelques images et de proposer en guise de non-narration des listes anecdotiques et quasi ésotériques), il se compose de prises de vue subjectives, indifféremment photographiées ou dessinées à l'encre noire. C'est là en effet une des nouveautés de cette publication que d'opter pour un traitement à peu près égal de la photographie (noir et blanc) et du dessin alors que, par le passé, Peake utilisait principalement ses photos comme matière première pour ses croquis.
Les lecteurs de son blog savent cependant que les photos de Peake valent elles aussi le détour et ont la même capacité que ses dessins à donner de l'épaisseur - ou plutôt de la densité, le terme d'épaisseur entrant en apparente contradiction avec la finesse de son trait - et de la profondeur à ce qui semblerait au premier abord dénué d'intérêt.
Passant du point de vue macroscopique auquel il nous a habitué (cartes, vues aériennes, etc) à une échelle plus resserrée (paquet de cigarette, guidon de vélo, etc.) sans pour autant délaisser totalement son goût pour l'architecture, Peake ne modifie pourtant en rien sa démarche et ses objectifs : rendre tangible la poésie des choses inanimées en révélant la grandeur des décors quotidiens, la profondeur de la réalité commune, la nostalgie du pourtant présent. Avec la ténacité de monomaniaque qui le caractérise il y parvient une nouvelle fois avec brio.
Publiée par la maison d'édition coréenne Mediabus, la brochure est, dans sa forme, de qualité égale aux précédents titres de Peake (auto-éditées ou éditées par Analogue Books). C'est dire que l'impression comme le papier utilisé sont exempts de tout défaut et que les finitions sont sans bavures (peut-être peut-on juste regretter le passage du dos carré-collé au dos plié). Parts of Small Time adventures fait 40 pages, chacun des 250 exemplaires est signé et numéroté et ne coûte qu'une petite dizaine d'euros. Alors je sais bien que c'est l'été et que c'est la crise mais vous avez peut-être quand même mieux à faire que de dépenser toutes vos économies à siroter des margaritas en terrasse !

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Blogcoolstuff 125 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine