Magazine Culture

Émilie Proulx au Bal du lézard

Par Epicure

On avait manqué Émilie Proulx pour cause de pluie poche en août, pas question de la manquer une autre fois d'autant plus que cette fois-ci le show était à l'intérieur!

Pas l'idéal côté acoustique mais le Bal du Lézard offre une ambiance fort intime pour se laisser bercer par son folk-rock-sadcore. Beau défi, une scène format mouchoir de poche pour réussir à loger un guitariste, un contrebassiste/bassiste, un batteur et une claviériste/choriste, en plus de devoir composer avec quelques gueulards qui n'ont probablement jamais su qu'il y avait un show à quelques 6 pieds d'eux.

Malgré qu'elle n'ait qu'un EP sur le marché, Émilie a su inclure à son répertoire des pièces qui sont en continuité avec son matériel; de toutes nouvelles pièces qu'elle travaille en vue de son prochain "vrai" album qui paraîtra quelque part en 2008, et quelques reprises tout à fait à son image de PJ Harvey et Neko Case.

Agréable soirée en compagnie d'une auteure-compositrice-interprète qui n'a pas vraiment d'équivalent ici et dont on a hâte de suivre l'évolution. En première partie, très bon match avec une suissesse qu'on peut découvrir via MySpace : Karine Novelle. Moi qui, avec mon âge vénérable, n'avait pas assisté à un show dans un bar presque depuis l'année où Noé a bâti son arche, ça m'a redonné le goût de sortir! En plus de jouir de la bonne musique, j'avoue que de ne plus sentir le fond de cendrier à la fin de la soirée because la loi anti-tabac, pèse également dans la balance...


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Epicure 750 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines