Magazine Culture

Ni d'Ève ni d'Adam - Amélie Nothomb

Par Epicure

J'aurais pu le lire en une soirée mais j'ai réussi à étirer le plaisir sur 2 semaines. Je me suis délectée! Nul doute que Ni d'Ève ni d'Adam fait partie de la catégorie des très bons Amélie Nothomb que j'ai pu me farcir.

Après une quinzaine de livres publiés, quiconque en a lu "un" ou "des", sait s'il aime ou pas. On ne change pas une formule gagnante et cette dernière parution ne renouvelle pas le genre. Il y a les Amélie "romans" et les Amélie "bios", Ni Ève ni d'Adam entre dans cette seconde catégorie qui personnellement me plaît beaucoup plus. On entre dans son récit comme dans une vieille pantoufle. Dès qu'on a le moindrement frayé avec sa ligné des Stupeur et tremblements et autre Métaphysique des tubes, on retrouve ses repères.

L'histoire? Sa relation avec un amoureux japonais lors de son séjour dans ce pays. Pays qu'elle adore et qu'elle retrouve après des années d'exil, elle qui y a passé les premières années de sa vie. Humour, autodérision, analyse divertissante du choc des cultures.

À la limite je peux comprendre ceux qui se sont lassé de la formule. Dans mon cas, au contraire, ça serait bouder mon plaisir que de passer à côté de ce rendez-vous automnal annuel. Et quelle jaquette! La photo est superbe et le contraste avec le vert lime du 4è de couverture accroche agréablement l'oeil. Y a pas à dire, le livre, quel bel objet!


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Epicure 750 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines