Magazine Musique

Le Toulousain de la semaine #3

Publié le 26 octobre 2009 par Dalecooper
Who's Gaby Bolivar?
Le Toulousain de la semaine #3
Gaby Bolivar. Avec un nom pareil, on pourrait croire à un mafioso colombien. Ou bien, on pourrait penser au lointain descendant du "Libertador" vénézuélien du XVIIIème siècle, Simon Bolivar. Mais non, rien ne sert d'aller chercher si loin : Gaby Bolivar est tout simplement un producteur de musique électronique, toulousain d'origine et vivant aujourd'hui à Paris. On l'a découvert au sein du duo American Tourister, qu'il formait avec Bertrand, un des grands manitous - à l'époque - des Siestes Electroniques. D'ailleurs, leur heure de gloire coïncide avec leur prestation aux Siestes en 2008. Depuis, American Tourister hibernant à cause de l'exil canadien de Bertrand, Gaby est retourné à un projet solo, engagé il y a quelques années sous le pseudonyme de Moog Lee, sous lequel il avait déjà connu un certain succès, ayant notamment été repéré par divers blogs, tel Electrocasts. Manque de chance, vu la renommée grandissante de son homonyme anglais, Gaby a préféré renaître sous son vrai nom : Gaby Bolivar est donc désormais... Gaby Bolivar ! Et tant pis pour la référence au mythique concepteur de synthétiseurs, Moog :(
Du côté des influences, je ne crois pas trop me tromper en avançant que toute la discographie Warp / Rephlex / Ninja Tunes est passée entre ses oreilles. Ses premiers essais de producteur s'apparentaient en effet à une certaine electronica expérimentale en forme d'hommage aux illustres prédécesseurs qui peuplaient les différents labels que je citais à l'instant. Mais Gaby étant quelqu'un de très curieux, et qui ne tient pas en place, sa culture musicale ne s'est évidemment pas bornée pas à ses frontières-là. En vrai geek, et en amoureux authentique des machines, il ne cesse au contraire d'expérimenter. On n'a donc pas vraiment été surpris de le voir squatter aux Siestes l'an dernier le stand de circuit bending pendant des heures !
Jusque-là, il a surtout eu l'occasion de jouer à Toulouse - aux Siestes, comme on l'a déjà écrit, mais aussi à L'Ambassade - et à Paris (à La Java, au Nouveau Casino), mais il a également pu se produire à l'étranger, comme récemment à Montréal pour le festival Piknik Electronic, ou, plus surprenant, à Riga en Lettonie ou au Caire en Egypte.
Du côté des productions, il a déjà sorti sur Dga Fäu un maxi avec American Tourister (dgafau002), mais, on s'en doute, un nouvel Ep est en préparation sous son nouveau nom, qui devrait prochainement voir le jour sur le même label, même si, pour l'instant, aucune date n'est annoncée. En attendant, il se plie avec succès au jeu du remix, tout en livrant ici ou là quelques sets !
Je vous laisse justement avec trois remixes exclusifs dans des registres assez proches, quoique, évidemment, celui de Pony Pony Run Run soit plus "poppeux". Personnellement, je trouve que son remix du Birdy Nam Nam tient bien la route au milieu de la centaine de covers qu'on a pu entendre depuis la sortie de ce titre, mais vous me direz ce que vous en pensez. Enfin, son remix de Fukkk Offf est une pièce réussie d'electro bien dirty.
Pony Pony Run Run - Hey You (Gaby Bolivar Remix) [right click to download]
Birdy Nam Nam - The Parachute Ending (Gaby Bolivar Remix) [right click to download]
Fukkk Offf - Love My Shake (Gaby Bolivar Remix) [right click to download]

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Dalecooper 2340 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine