Magazine Côté Femmes

PALUDISME • Enfin des résultats prometteurs pour un vaccin

Publié le 23 octobre 2007 par Willy

PALUDISME •  Enfin des résultats prometteurs pour un vaccin

Une équipe de chercheurs a observé l'efficacité et l'innocuité d'un candidat vaccin contre le paludisme sur une population de 214 nourissons. Un espoir pour l'Afrique, où cette maladie tue chaque année 800 000 enfants de moins de 5 ans.

N. Ramírez de Castro
ABC

Source : http://www.courrierinternational.com/

La parasite plasmodium est à l'origine du paludisme
DR

Le prototype le plus avancé de vaccin contre le paludisme, le RTS,S, que teste actuellement au Mozambique le médecin espagnol Pedro Alonso, a passé avec succès l'"examen de bonne conception" nécessaire pour continuer les essais thérapeutiques. La dernière étude réalisée sur des bébés de moins d'un an a démontré que le candidat vaccin était sûr et bien toléré par cette classe d'âge critique, celle où l'infection est la plus mortelle. En outre, les essais montrent son efficacité : dans 65 % des cas, il a permis d'éviter les nouvelles infections et, encore plus important, il réduit la fréquence des crises de paludisme – quand la maladie donne des douleurs terribles accompagnées de fièvres intenses – dans 35 % des cas.

Ces résultats espérés depuis si longtemps ont été rendus publics hier dans deux lieux bien distincts : l'édition électronique du magazine médical de référence The Lancet et le congrès réunissant à Seattle, aux Etats-Unis, experts du paludisme et donateurs.

L'ensemble des travaux présentés à cette réunion laisse penser que le vaccin contre le paludisme n'est pas une chimère. Et l'étude présentée par Pedro Alonso répond à une question cruciale : savoir si un tel vaccin serait supporté par des nourrissons de moins d'un an. Sur le million de morts dont le paludisme est responsable chaque année dans le monde, près de la moitié sont des enfants de moins de douze mois.

Les travaux d'Alonso montrent que les bébés supportent bien le produit et que celui-ci les protège après trois mois de traitement, à raison de trois doses protectrices. Il est cependant à noter que, durant tout le test, les nourrissons ont dormi à l'abri de moustiquaires imprégnées d'insecticide. On sait qu'il s'agit d'un très bon moyen de prévention, et qu'il a donc dû aider aux bons résultats du candidat vaccin.

Les essais menés au Mozambique n'avaient a priori pas pour objectif de prouver l'efficacité du traitement mais son innocuité sur des bébés. Il est donc nécessaire que de nouveaux essais soient menés, à plus grande échelle et en suivant un protocole plus spécifique. Mais dans tous les cas, il s'agit d'une bonne nouvelle pour l'Afrique, un continent pour lequel n'importe quelle avancée en matière de lutte contre le paludisme signifie des milliers de vies sauvées.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Willy 401 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte