Magazine Enfants

Intoxication au monoxyde de carbone, un réflexe en plus, c’est un risque en moins

Publié le 23 octobre 2007 par Willy

Intoxication au monoxyde de carbone, un réflexe en plus, c’est un risque en moins

L’hiver et la baisse des températures, les intoxications au monoxyde de carbone et les incendies domestiques connaissent une recrudescence. Face à ces risques, le Ministère de l'Intérieur, de l’Outre-mer et des Collectivités Territoriales, le Ministère du Logement et de la Ville, le Ministère de l'Écologie, du Développement et de l'Aménagement durables, le Ministère de l'Économie, des Finances et de l'Emploi, le Ministère de la Santé, de la Jeunesse et des Sports, et l’Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé (INPES) se mobilisent via une campagne nationale de prévention et d’information sur les risques d’intoxication au monoxyde de carbone et sur les incendies domestiques.

Tous les ans, on recense environ 6 000 intoxications et 300 décès dont 150 d’origine domestique dus aux intoxications au monoxyde de carbone1. Le monoxyde de carbone (CO) est une des principales causes d’intoxication accidentelle en milieu domestique. Dans la seule région Nord-Pas-de-Calais, le monoxyde est à l’origine de 40 décès et de 1 000 hospitalisations par an.

Les incendies domestiques sont également extrêmement fréquents : un incendie domestique a lieu toutes les 2 minutes et provoque 10 000 victimes chaque année dont environ 460 décèdent2.. Quand il ne tue pas, l’incendie domestique entraîne de graves séquelles physiques, respiratoires, traumatiques et psychologiques.

Les risques d’intoxications au monoxyde de carbone et d’incendies domestiques ont souvent des origines (négligences d’entretien ou de mise en conformité des installations), un contexte (premiers grands froids, arrivée de l’hiver) et des conséquences (intoxication, asphyxie, décès) similaires.

Le dispositif de la campagne 2007

L’objectif de cette campagne d’information est de donner au grand public les conseils de prévention lui permettant de mieux se protéger des risques d’intoxications au monoxyde de carbone et des incendies domestiques.

> Un dépliant spécifique pour chacun des risques (incendie, pdf 581 Ko - monoxyde de carbone, 734 Ko) a été mis à la disposition du grand public au début du mois de septembre. Ces dépliants dédiés à la prévention des risques d’intoxication au CO ou contenant les informations principales et gestes de prévention contre les incendies domestiques, sont tirés chacun à 900 000 exemplaires ;

> Deux affichettes (incendie, pdf 575 Ko - monoxyde de carbone, 387 Ko) reprenant les visuels et les conseils des deux dépliants ont également été diffusées à 50 000 exemplaires chacune ;

Dépliants et affichettes ont été distribués gratuitement par les préfectures, les DRASS, les DDASS, les sapeurs pompiers, les associations concernées...

Chaque année avec le début de l’hiver et la baisse des températures, les intoxications au monoxyde de carbone et les incendies domestiques connaissent une recrudescence. Face à ces risques, le Ministère de l'Intérieur, de l’Outre-mer et des Collectivités Territoriales, le Ministère du Logement et de la Ville, le Ministère de l'Écologie, du Développement et de l'Aménagement durables, le Ministère de l'Économie, des Finances et de l'Emploi, le Ministère de la Santé, de la Jeunesse et des Sports, et l’Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé (INPES) se mobilisent via une campagne nationale de prévention et d’information sur les risques d’intoxication au monoxyde de carbone et sur les incendies domestiques.

Tous les ans, on recense environ 6 000 intoxications et 300 décès dont 150 d’origine domestique dus aux intoxications au monoxyde de carbone1. Le monoxyde de carbone (CO) est une des principales causes d’intoxication accidentelle en milieu domestique. Dans la seule région Nord-Pas-de-Calais, le monoxyde est à l’origine de 40 décès et de 1 000 hospitalisations par an.

Les incendies domestiques sont également extrêmement fréquents : un incendie domestique a lieu toutes les 2 minutes et provoque 10 000 victimes chaque année dont environ 460 décèdent2.. Quand il ne tue pas, l’incendie domestique entraîne de graves séquelles physiques, respiratoires, traumatiques et psychologiques.

Les risques d’intoxications au monoxyde de carbone et d’incendies domestiques ont souvent des origines (négligences d’entretien ou de mise en conformité des installations), un contexte (premiers grands froids, arrivée de l’hiver) et des conséquences (intoxication, asphyxie, décès) similaires.

Le dispositif de la campagne 2007

L’objectif de cette campagne d’information est de donner au grand public les conseils de prévention lui permettant de mieux se protéger des risques d’intoxications au monoxyde de carbone et des incendies domestiques.

> Un dépliant spécifique pour chacun des risques (incendie, pdf 581 Ko - monoxyde de carbone, 734 Ko) a été mis à la disposition du grand public au début du mois de septembre. Ces dépliants dédiés à la prévention des risques d’intoxication au CO ou contenant les informations principales et gestes de prévention contre les incendies domestiques, sont tirés chacun à 900 000 exemplaires ;

> Deux affichettes (incendie, pdf 575 Ko - monoxyde de carbone, 387 Ko) reprenant les visuels et les conseils des deux dépliants ont également été diffusées à 50 000 exemplaires chacune ;

Dépliants et affichettes ont été distribués gratuitement par les préfectures, les DRASS, les DDASS, les sapeurs pompiers, les associations concernées...

1 Chiffres obtenus par extrapolation des chiffres de la région parisienne

2 Source InVS – BEH n°19-20/2004 – Les accidents causés par le feu ont provoqué 460 décès en 1999.


Source : http://www.inpes.sante.fr/


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Willy 401 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte