Magazine Culture

Police et gendarmerie

Publié le 23 octobre 2007 par Damien Ravot
L'Agence France Presse a reçu hier lundi un document émanant de l'inspection des finances. L'auteur du document (re) est chargé de mission sur la réforme de l'Etat au ministère du budget et l'on peut lire comme indication de réforme "la suppression de 8000 à 10000 emplois pour les forces de l'ordre dans les années à venir". L'un des points parmi ceux envisagés : la fermeture de la moitié des brigades de gendarmerie.
Madame Michèle Alliot-Marie -Ministre de l'Intérieur- ainsi que Monsieur Hervé Morin -Ministre de la Défense- se désolidarisent donc de l'inspecteur des finances auteur de cette note qui relance une polémique existante entre gendarmerie et police.
Ils précisent "les propos de Pierre Mongin n'engagent que lui".
Michèle Alliot-Marie a indiqué aujourd'hui que "la sécurité des Français est un sujet assez important pour qu'on ne se satisfasse pas d'idées simplistes et dépourvues de tout contact avec les réalités".
Le SGP-FO -Syndicat général de la police- demande une "audience en urgence" à Madame Michèle Alliot-Marie.
Nicolas Comte, secrétaire général du SGP-FO, redoute "qu'il ne s'agisse d'un balon d'essai lancé pour habituer les fonctionnaires de police et de gendarmerie à l'idée de la diminution des postes ... ce qui conduira immanquablement à un surcroît de travail pour les policiers et les gendarmes épargnés".
Bilan en France :
  • 120.000 policiers, environ.
  • 100.000 gendarmes, environ.
Et ne dites pas "mais que fait la police" !
Florentine V.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Damien Ravot 69 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines