Magazine Culture

Coming Soon

Publié le 30 octobre 2009 par Lordsofrock @LORDS_OF_ROCK

Ghost Train Tragedy

Label: Kitchen Music / Disques Office

Deuxième livraison pour le groupe d'Annecy, Coming Soon. Un bien bel album qui renforce un peu plus leur place de véritable phénomène de l'Hexagone. Ou viennent-ils vraiment d'ici ? Tentative de réponse...
Coming Soon

Juillet dernier, Montreux Jazz Café, rebelote. Encore une fois, Coming Soon nous fout une gifle live avec un set entièrement ( moins une : "Broken Heart)" constitué de nouvelles chansons. Des mélodies multi-instrumentistes plus qu'accrocheuses, de véritables hymnes d'une souriante mélancolie, une complicité et une aisance scénique éprouvées... On se lèche les babines dans l'attente de l'album, exactement dans le même état que l'an dernier, quand on patientait pour le premier volet de cette aventure, NEW GRIDS : il se finissait par une belle promesse, To be continued.
Et l'expérience reste la même : à s'en prendre plein la poire dans la fosse, on en attend beaucoup et, du coup, on ne se retrouve pas tout à fait aussi charmé qu'en concert. Normal quand on fait les choses à l'envers. Mais cela reste tout à leur honneur. Je me répète, mais j'oserai insister : la valeur d'un groupe se mesure sur scène, il faut qu'il soit capable d'apporter une plus-value à la production matérialisée (Arctic Monkeys, au Paléo par exemple, en est le parfait contre-exemple). Et Coming Soon est passé maître en cet art.

Le songwriting de Coming Soon est toujours aussi frais et démentiel

Mais parlons de ce GHOST TRAIN TRAGEDY, un titre pour le moins alarmant, mais qui s'insère parfaitement dans leur univers, à mi-chemin entre une bonne histoire de Tim Burton et une équipée dans l'Ouest. Départ de Kidderminster, une place imaginaire - à la Spectre ?
On entre dans le vif du sujet dès le premier morceau, "Walking", déployant tout l'attirail des six cordes. La voix d'Howard Hughes arpente les tons sans précipitation, genre Nick Cave, rien que ça. Déjà, un humour fantasque sème le trouble : " Love is a cruel game to play when you are dead (and sedated) ". L'ombre de Lou Reed plane sur le solo guitare, qui me rappelle irrépressiblement le style d'un certain groupe du coin bien connu de la rédaction.

Coming Soon

L'introduction de "Back Seat" nous emmène sur les rails enflammés par le soleil du Far West, tandis que "Manners & Education" magnifie cette voix gravement séduisante, qui contraste avec les sonorités légères d'un instrument à vent (j'ose imaginer). L'album est plein de contrastes, et pas seulement grâce au bagage élargi d'instruments : chaque chanson offre son ambiance. Le passage de "Steel Wire" à "Love in the Afternoon" en est déconcertant. Des titres plus légers, plus pop, emboîtent le pas aux ritournelles ténébreuses, comme "School Trip Bus Crash", où le micro passe aux cadets. Plus tard viendra l'explosion "Moonchild", un rock aérien et batailleur, totalement jubilatoire de par ses passages plein de tension : le clip illustre parfaitement l'univers dans lequel on se voit téléporté, un monde fantastique, parfois effrayant, proche de la turbulence bohème des Rita Mitsouko. On se laisse envoûter par "Lower Lip" avant de découvrir LE refrain à aller de suite gueuler dans la rue. C'est celui de "WU", un véritable morceau salvateur : " I'm going back to China - I fucking need a rest. My love's been torn to pieces ; I thought it was endless ". "Wild Catch" débute ensuite en traînant des pieds avant de finir en débandades émotives impressionnantes, en grand final poignant. Tout un scénario en somme. À la Velvet Underground, moins clashant, dans le sens du poil. On prend plaisir à reconnaître les timbres de voix des six acolytes, de cette belle troupe d'amis qui clôt son album avec tout le monde face aux micros, un final fort ce "Sweetheart".

Tout un scénario

Mes multiples écoutes m'ont amenée à ce constat réjouissant : le songwriting de Coming Soon est toujours aussi frais et démentiel. Les bémols relevés lors de la première écoute sont bientôt balayés à mesure qu'on intériorise les refrains, qu'on chante à tue-tête ces airs tenaces. Il est vrai que question mélodie, l'album force un peu le ton, les guitares étant mises grassement en avant. Il manque ce brouhaha qui fait tout le charme de Coming Soon sur scène, ces coups qu'on entend sur les cordes, et aussi les coups sur les caisses - la batterie fait timidement acte de présence. Mais réjouissons-nous, on retrouvera tout cela le 5 décembre prochain au C'est l'Hiver ! Morgins Festival : prenons donc de la hauteur pour s'oxygéner les oreilles.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Gorillaz ‘Plastic Beach’, it’s coming !

    Gorillaz ‘Plastic Beach’, it’s coming

    L’info ne date pas d’hier, en septembre 2008, Damon Albarn avait annoncé un troisième album de Gorillaz. Pour l’instant pas de date, Plastic Beach sortira... Lire la suite

    Par  Dothedance
    CULTURE, MUSIQUE
  • Coming Out (Top 5 Queen)

    Coming (Top Queen)

    Un jour, sur son blog, Guic The Old se mit à faire des Top 5 autour des plus grands groupes de rock en proposant aussi à d’autres blogueurs d’y participer, de... Lire la suite

    Par  Stéphane Kahn
    CONSO, CULTURE, MUSIQUE
  • Coming Soon…

    Coming Soon…

    Je pourrais annoncer, toutes trompettes dehors, que sortent bientôt les quatre albums de remix de My Brightest Diamond, remix signés Alfred Brown, Son Lux, RC... Lire la suite

    Par  Deliciouscopitone
    CULTURE, MUSIQUE
  • Get Well Soon - Vexations

    Well Soon Vexations

    En commençant par le lyrique, somptueux et mélancolique Nausea, notre dandy blafard Konstantin Gropper l’affirme de but en blanc, les choses ne vont pas mieux... Lire la suite

    Par  Hartzine
    CULTURE, MUSIQUE
  • Elf Power - The Winter Is Coming (2000)

    Power Winter Coming (2000)

    Pour reprendre les mots d’Emmanuel, une décennie commence et une autre se termine. Dix ans plus tôt, et juste avant la déferlante new rock à la Strokes qui a... Lire la suite

    Par  Oreilles
    CULTURE, MUSIQUE
  • Get Well Soon - "Vexations"

    Well Soon "Vexations"

    Konstantin Grooper, songwriter, avait mis plus de 3 ans pour accoucher de son premier album et signe avec "Vexations" un retour au premier plan. S'appuyant sur... Lire la suite

    Par  Chevillard Charles
    CULTURE, MUSIQUE
  • Il ne voulait pas placer ses parents dans une maison de retraite, son idée est...

    Kenneth Dupin, un entrepreneur a eu une idée de génie quand il était confronté à l’idée de placer ses parents en maison de retraite. Sa création a fait le tour... Lire la suite

    Par  Loopkinn
    CONSO, DÉCORATION

A propos de l’auteur


Lordsofrock 14005 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte