Magazine Cinéma

This is england

Par Rob Gordon
On espère que ce n'est pas que ça, l'Angleterre, tant tout y est crasseux, puant, jaune comme une pinte de pisse. Bienvenue dans le quotidien de Shaun, une dizaine d'années et autant de dents, le genre de gamin qui trouvera toujours une raison pour tenter de vous coller une beigne. Protégé par le leader d'une bande de skinheads (version Bisounours, où le crâne rasé n'appelle pas forcément le racisme et la haine), Shaun grandit plus vite qu'il ne faudrait. Avant de faire une nouvelle rencontre, celle d'un autre skinhead, un vrai de vrai celui-là, qui hait les pakistanais autant qu'il adore sa nation.
Comme dans le très bon 24 heures sur 24, Shane Meadows dépeint ce petit monde pas reluisant avec un humour ravageur qui oublie rarement d'avoir de l'épaisseur. Peinture qui s'assombrira avec les minutes, Shaun découvrant le côté obscur du crâne rasé. Le jeune Thomas Turgoose prête idéalement sa gouaille et sa tronche de petite gouape à un personnage bien taillé, si attachant que l'on se soucie réellement de son destin. Le film de Meadows n'est pas le premier du genre, on en a sans doute vu une dizaine dans le même genre, mais la recette fonctionne, et c'est là l'essentiel. Drôle, touchant, puis inquiétant, This is England vient prouver que Ken Loach n'est pas le seul cinéaste à traîner ses guêtres et son talent dans les ruelles britanniques. Et c'est tant mieux.
7/10

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Rob Gordon 109 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines